Guillaume Trapateau

Directeur Artistique

« Riche de mes expériences, je sens que ma place se dessine désormais à replacer l’humain au centre du système et à re-connecter le fond à la forme. » 

Mon Activité

Graphiste de formation, ma vocation est d’accompagner les entrepreneurs à révéler l’authenticité de leur entreprise au travers d’une identité visuelle en harmonie avec leurs valeurs profondes.

CE QUE nOTRE COLLABORATION M’A APPORTÉ

En tant que personne, Le luxe d’être soi m’a permis de contacter et conscientiser un aspect primordial de mon potentiel intérieur. Et, par conséquent de m’assumer à une place différente et plus en accord avec moi en tant qu’entrepreneur.

POURQUOI J’AI CHOISI DE ME FAIRE ACCOMPAGNER PAR FLORENCE cHAUFFIER (CONSULTANTE INTUITIVE POUR LE LUXE D’ÊTRE SOI)

Adepte de développement personnel, de géobiologie et de domaines aussi variés que atypiques, j’ai trouvé en Florence une professionnelle qui pouvait accueillir et soutenir ces différents aspects de moi-même. De cet espace, ne pouvait que surgir une co-création riche et inspirante.

LE DÉCLIC

Après 8 ans à créer et développer des identités visuelles, je constate que mon travail est devenu un exercice de style où la finalité s’attache à paraître plutôt qu’à Être. Cette nuance créée le fossé entre ce que je vis et les valeurs que je porte sur une vision plus large et plus authentique de mon métier. Je comprends vite que cette recherche d’authenticité est tout d’abord à entamer avec moi-même pour ma propre entreprise avant de pouvoir l’envisager pour mes clients.

LA TRANSFORMATION

L’accompagnement me permet de connecter le sens profond et de porter les valeurs à mon entreprise avec plus de clarté et de cohérence. L’expérience du Luxe d’être soi me plonge dans une dimension plus intime de moi-même, plus dense et plus authentique. C’est un processus qui part de l’intérieur pour rayonner sur l’extérieur.

L’IMPACT

Après cette expérience, je ne sais plus faire autrement, la forme, le revêtement ne suffit plus. Mon ancienne démarche ne résonne plus et s’est éloignée de moi naturellement. Riche de mes expériences, je sens que ma place se dessine désormais à replacer l’humain au centre du système et à “re”-connecter le fond à la forme.

ET AUJOURD’HUI, 7 MOIS APRÈS ?

Je réalise qu’accompagner une identité de marque nécessite avant tout d’accompagner l’humain dans ses mouvements. Ce chemin demande du temps pour faire maturer la démarche : faire les choses avec conscience et sens. La recherche de l’Être avant le Faire. Et non, le Faire sans Être. L’accompagnement de Florence m’a permis d’asseoir mes fondations. Désormais ma vision est plus claire mais loin d’être pleinement opérationnelle. Mon chemin continue pour oser aller vers d’autres apprentissages pour investir et densifier mon projet.

À QUI JE RECOMMANDE CE PROCESSUS DE TRAVAIL

L’accompagnement tel que le propose Florence, permet d’aborder d’une manière holistique les différents composants d’un Être pour le restituer d’une manière cohérente et inspiré. Cette clarté est précieuse pour tout entrepreneur qui souhaite avant tout oeuvrer à sa juste place.

Mon histoire avec
Guillaume Trapateau

PAR FLORENCE CHAUFFIER

Guillaume est le 1er homme que j’ai accompagné au sein du Luxe d’être soi, de juin à septembre 2017. J’ai senti lors de notre 1er échange téléphonique l’entrepreneur éclairé en Devenir, et qu’il était urgent qu’il rassemble ses différents pôles d’intérêt. Au cours de nos séances, je l’ai conduit à prendre conscience de son mode de fonctionnement, de sa sensibilité et de son intuition pour lui faire ressentir sa puissance que nous avons exploré ensuite pour faire émerger ses talents.

J’ai été émerveillée de voir se concilier et s’harmoniser les différentes facettes de ses ressources pour assumer le créateur visionnaire. Dès qu’il a intégré et assumé qu’il était, il s’est accordé à son juste taux vibratoire (le niveau de la qualité de son énergie) pour développer ses projets. De son activité de direction artistique, nous avons partagé l’articulation de 2 autres projets, et vu la concrétisation d’une seconde activité.

À la fin de l’accompagnement, il était sur la piste pour prendre son envol. J’étais intimement convaincue que 2018 serait une année où il déploierait son envergure. J’étais en joie d’apprendre en début d’année que c’était le cas. La musique qui me vient en pensant au chemin parcouru ensemble est Le Paradis Blanc, de de Michel Berger : savoir se laisser porter par le chant des baleines pour écouter l’appel de son cœur.

  • morgane-sifantus-mots-pour-mo-BD
  • Lucie Frapsauce
  • Christophe Alexandre Docquin
  • cecile-kree-artisan-createur
  • Elise Le Frapper
  • laurent-manuel-coach-recrutement