Christophe Alexandre Docquin


{ Crédit photo : © Droits réservés C-A DOCQUIN }

Christophe-Alexandre Docquin

Créateur de robes de mariée

« J’ai appris à envisager mon développement avec mon ressenti et mes désirs, et non avec un tableau Excel. »

Mon activité

Je crée ma collection de robes de mariée distribuée en sur-mesure dans ma boutique rue de Saint Petersbourg à Paris, et en prêt-à-porter dans les autres points de vente, en parallèle d’une activité de bureau d’études en Luxe et Haute-Couture. Je gère une équipe de 5 personnes.

Ce que NOTRE COLLABORATION m’a apporté

Le luxe d’être soi m’a aidé à réfléchir et à prendre du recul sur ma société pour pouvoir la replacer au centre de mon projet initial et l’emmener là où je veux être. Un accompagnement pour ne plus être seul à réfléchir aux axes de développement et d’amélioration de ma société. Un accompagnement et un dialogue en réponse à ma solitude de chef d’entreprise.

Pourquoi j’ai choisi de me faire accompagner par Céline

Céline est arrivée dans ma vie par recommandation. Elle m’a séduit en prenant un parti-pris différent des autres coaches/consultants que j’avais rencontré : ne pas s’intéresser aux chiffres, ne pas se concentrer en premier sur ce qui bloque ou ce qui marche ou pas, mais plutôt se concentrer sur mon ressenti, mes frustrations et mes désirs d’avenir.

Me replacer personnellement et émotionnellement au centre de mon projet professionnel de vie. Parce que m’aider à formuler les bonnes questions, fut le premier pas pour m’aider à trouver les bonnes réponses !

Le déclic

A l’aube de bouleversements dans ma vie privée, je me suis rendu compte que la société que j’avais créée 7 ans auparavant ne remplissait plus aucune des fonctions pour lesquelles je l’avais précisément créée : me rendre disponible pour ma famille, générer un revenu suffisant et me laisser une grande liberté de création. Au contraire, elle était devenue une charge et une source de stress permanente.

En me rendant compte que j’avais perdu mes objectifs de création en cours de route, et alors que j’avais besoin de plus de temps et d’énergie pour moi, j’ai décidé qu’il était temps de remettre mes attentes au centre de mon activité.

La transformation

J’ai appris à poser d’abord clairement et simplement des mots sur ce que je veux et là où je veux aller, comme sur ce que je ne veux plus. Ensuite à réfléchir à toutes les options qui s’ouvrent et à anticiper là où elles peuvent me mener. Envisager mon développement avec mon ressenti et mes désirs, et non avec un tableau Excel. J’ai aussi appris que je pouvais poser simplement et clairement les conditions de ma satisfaction aussi bien dans les relations avec mes salariés et collaborateurs qu’avec mes clientes, en les formalisant à l’oral ou par écrit. Petit à petit, j’ai repris la maîtrise de ma société.

L’impact

En quelques mois, j’ai inversé la tendance. Pas à pas, en me posant les bonnes questions et en regardant avec distance les faits, j’ai remis de l’ordre dans les fonctions opérationnelles de mon entreprise : j’ai réorganisé mon atelier pour qu’il soit plus autonome, clarifié ma gestion des ressources humaines et remis du bon sens dans ma relation client. Céline m’a aidé en me proposant des outils adaptés à ma situation ou en les inventant avec moi. J’ai ainsi pu récupérer du temps disponible et de la disponibilité d’esprit immédiatement pour les accorder aux projets qui demandent plus de temps.

Et aujourd’hui, 1 an et demi après ?

Je me remémore souvent notre chemin ensemble et l’utilise encore pour redresser toute situation qui ne serait pas conforme à ce que je veux intrinsèquement. Globalement, je dirais que ma société répond aujourd’hui à mes attentes artistiques, émotionnelles et personnelles. Je n’ai plus le sentiment d’être enchaîné à mon entreprise, alors qu’au moment où j’ai rencontré Céline la meilleure option me paraissait de la fermer. J’ai appris à mieux affirmer ce que je veux, ce que je ne veux pas et là où je veux emmener mon entreprise.

À qui je recommande CE PROCESSUS DE TRAVAIL

Il me semble que les dirigeants qui ont l’impression d’avoir perdu le sens de leur engagement envers leur entreprise et ont envie de retrouver l’enthousiasme des premières années  d’entreprenariat pourront tirer pleinement profit de l’accompagnement de Céline, d’autant plus si leur développement personnel leur permet de s’ouvrir à de nouvelles façons de penser et d’être. Une aisance financière dans l’entreprise pour pouvoir mettre en œuvre sans crainte de nouveaux projets me parait aussi nécessaire.

En un mot comme en cent : MERCI !

www.docquin.fr

Mon histoire avec
Christophe-Alexandre Docquin

Christophe-Alexandre m’a contactée en juin 2015 à un tournant majeur de sa vie personnelle et professionnelle. J’ai tout de suite senti en lui la nécessité impérieuse de remettre de l’ordre et du calme dans sa vie, à tous les niveaux, qu’il ne pouvait faire seul puisque la tête dans le guidon, avec des priorités importantes à gérer.

J’ai aimé qu’il me dise d’emblée qu’il faisait confiance au non-rationnel, ses choix semblaient dictés par quelque chose de plus grand que lui. Qu’un créateur se fie à ça dans la gestion de son business, c’est bon signe, mais le défi était de trouver le juste équilibre avec ses contraintes économiques et matérielles.

Quand j’ai vu sa boutique pour la 1ère fois, et ses robes « pour de vrai », j’ai compris qu’il fallait y aller en douceur. Sans précipitation. Je l’ai accompagné jusqu’en décembre 2016 sur l’évolution de son activité, de sa marque et de sa place en tant que chef d’entreprise.

Il ne le sait pas et l’a découvert en lisant ces lignes, mais il m’a réconciliée avec l’idée du mariage, avec toute l’élégance qui caractérise son art. Pour cela, et pour tout le reste, la chanson qui exprime le lien qui me lie à lui est « La femme est l’avenir de l’homme » de Jean Ferrat, reprise par Julien Doré.

« Il faudra réapprendre à vivre,
Ensemble écrire un nouveau livre,
Redécouvrir tous les possibles »

  • morgane-sifantus-mots-pour-mo-BD
  • Lucie Frapsauce
  • Christophe Alexandre Docquin
  • cecile-kree-artisan-createur
  • Elise Le Frapper
  • laurent-manuel-coach-recrutement