Ce qui est rare est précieux : comment j’ai fait décoller mon chiffre d’affaires grâce à ça

seminaire-business-luxe-etre-soi
Trois de mes clientes en séminaire « De l’autre côté du miroir » 
au Cap Ferret en mars dernier.

 

Article écrit sur « Young Forever / Halo » de Beyoncé et Jay Z

 

La rareté est une valeur en soi.
Elle est le principe de tout commerce.
Marchander est une tentative d’arracher quelques grammes
à ce qui est rare mais pas forcément précieux.

– Tahar Ben Jelloun

 

J’ai 2 000 followers tous réseaux sociaux confondus et 647 abonnés à ma newsletter.
Je n’ai jamais cherché à être une « influenceuse ».

En 8 ans d’entrepreneuriat, je n’ai jamais vendu de programme en ligne, ni fait de campagnes d’e-mailings, ni de live sur Facebook, ni de stories sur Instagram.

Je n’ai plus de carte de visite depuis 4 ans, je n’ai toujours pas de pitch… et la majorité des gens ne comprennent pas ce que je fais. Et encore moins, comment je le fais.

 

Devrais-je faire autrement ?

 

Parfois j’y pense… et puis finalement en 8 ans, j’ai bâti un business model qui me correspond dans toutes mes cellules, et qui s’avère plus que payant sur tous les plans.

Mon chiffre d’affaires a grimpé par paliers et ces 2 dernières années, je l’ai quasiment triplé. Avec moins de clients et plus de temps.

 

Comment j’ai fait ?

 

J’en parle pour la première fois ouvertement aujourd’hui. Car à force de sortir de rendez-vous avec mon expert-comptable et mon banquier avec un profond sentiment de joie, je me dis que désormais je me dois de transmettre ça. Aussi.

Je vous partage donc aujourd’hui, en toute transparence, l’envers du décor de ma croissance économique. « Ce qui est rare est précieux » : c’est mon ADN et ma vision, celle qui m’a permis de prendre vraiment ma place en tant que chef d’entreprise… et en tant qu’artiste.

 

Pardonner

 

Cela va sans doute vous paraître étonnant, mais à chaque fois que j’ai passé un cap important dans mon activité, c’est parce que j’ai dénoué intérieurement un conflit d’ordre familial ou sentimental.

En mars 2016, j’ai investi dans un accompagnement de haute voltige qui représentait à l’époque près de 2 mois de mon CA. Economiquement c’était risqué… énergétiquement c’était pourtant d’une justesse folle. Je sentais que c’était le bon moment et la bonne personne pour assumer mes ambitions artistiques, quantiques et économiques.

Exactement au même moment, un dilemne personnel m’a obligée à regarder en face les rancoeurs les plus tenaces de mon passé.

J’ai accepté.
J’ai traversé.
Je me suis délestée.

Effet de vase communiquant le mois suivant : mon CA mensuel a dépassé la barre des 5 chiffres. Sans retour arrière. C’est alors que j’ai compris que les blocages d’argent ne sont « que » des pardons non pardonnés, créant une énergie stagnante qui ne circule pas et bloque le juste déploiement d’une entreprise.

Depuis 2 ans, j’ai donc progressivement intégré la puissance du quantique pour :

  • Choisir minutieusement mes clients
  • Être choisie par eux, aussi !
  • Augmenter significativement et fluidement mes tarifs
  • Me re-créer un réseau d’entrepreneur.e.s vibrant sur les mêmes fréquences

Parce que plus je choisis… plus j’ai le choix. Dans la conscience que tout est relié par une toile de fond invisible qui s’appelle l’amour et que c’est ça, la nouvelle donne de notre économie.

Conséquence entre fin 2015 et fin 2017 : j’ai quasiment triplé mon CA et mon panier moyen également, me permettant d’accompagner moins de clients, d’avoir plus de temps à consacrer à mes projets – et de pouvoir les financer : mes livres, ma conférence TEDx, mon film… et ma vie personnelle.

 

seminaire-business-luxe-etre-soi-2
Avec la quatrième personne du groupe, je les fais travailler
sur la vision de leur futur face à l’Océan,
en réactivant leur mémoire cellulaire. 

 

Donner

 

Quand mes clients viennent me voir, ils ont souvent l’impression de donner beaucoup et de recevoir peu, au prorata de l’énergie et des efforts consentis. L’une des raisons à ça, c’est qu’en ayant beaucoup mis le focus sur les attentes et besoins de leurs clients, ils en ont oublié leurs propres besoins et attentes.

Pour ma part, j’ai progressivement assumé qu’il y a des composantes essentielles pour que je donne le meilleur à mes clients, qui passent par : le présentiel, le sur-mesure, l’édition limitée.

Ce que je fais avec un client n’est pas reproductible pour un autre.
Le fond est le même, la forme toujours différente.

La musique, le silence, la pensée visuelle vivante, l’énergie des lieux, l’expérience culinaire font désormais partie intégrante de ma signature et me permettent d’aller beaucoup plus en profondeur et en puissance avec mes clients.

Aussi, quand je m’engage avec un client, c’est parce que je me sens en capacité de l’aimer et le soutenir inconditionnellement pendant toute la durée de notre processus commun… et pas seulement pendant nos rendez-vous.

Ces espaces de réflexions et réflections que je créé pour eux et avec eux… et bien j’ai compris que ça avait une grande valeur, y compris économique. Le luxe d’être soi, c’est avant tout une démarche d’artisanat d’art, et en ce sens je ne cherche plus à me définir… et mes clients ne me le demandent pas non plus.

Je crée des expériences de pas-sages entre les dimensions quantique, économique et artistique d’une entreprise, incarnée par celui qui la pilote.

Parce que c’est à cet endroit précis que je sais que je donne le plus, et le mieux, et que mes clients reçoivent le plus… et le mieux. Tout simplement. Et je les aide à percevoir cette zone, que j’appelle le chat de l’aiguille, où la connexion commerciale se fait naturellement… et puissamment.

 

Recevoir

 

Fin 2016, je me suis retrouvée submergée de demandes d’accompagnements et j’ai alors dû me rendre à l’évidence : j’étais arrivée à la fin d’un système qui ne reposait que sur moi. Et je me devais d’apprendre à recevoir de l’aide, du soutien, du feedback au quotidien.

C’est ainsi que ma collaboratrice Florence Chauffier, consultante intuitive, a rejoint le « navire » et me seconde depuis mars 2017 pour amplifier le développement de mon activité et structurer ma clientèle, dont une partie qu’elle accompagne.

En apprenant à lui laisser la place et l’espace pour apporter sa singularité tout en restant fidèle à l’ADN Le luxe d’être soi, j’ai appris à co-créer avec d’autres, notamment :

  • Nos clients – nous les faisons avancer parce qu’ils nous font avancer,
  • Les protagonistes et l’équipe technique de mon film,
  • Les personnes qui m’ont accompagnée pour préparer mon TED talk,
  • Mon expert-comptable et mon banquier – j’en ai changé 3 fois en 8 ans avant de trouver ceux avec qui « on se capte »
  • Chacun m’a apporté une vision et une expertise complémentaires qui m’ont permis de passer en confiance, ces 2 dernières années, de d’entrepreneure à chef d’entreprise

En fait, on reçoit rarement l’autorisation extérieure nécessaire pour recevoir plus, mieux, différemment. Être clair sur qui on est et là où on veut aller permet de solliciter les bonnes personnes, d’ouvrir son champs d’actions, d’avoir plus d’impact, plus d’assise et donc… de gagner plus d’argent.

Naissance d’un cercle vertueux.

seminaire-business-luxe-etre-soi-3

Argent, légitimité, reconnaissance : en avoir plus en faisant moins.
En plein Travail.

 

Investir

 

En faisant des choix importants pour mon développement, j’ai donc appris à faire confiance à ma clairvoyance pour investir au bon moment, au bon endroit… en continu.

Si j’ai quasiment triplé mon CA en 2 ans, c’est aussi parce que j’ai mis les moyens en face : entre les accompagnements, les formations, mon bureau, l’augmentation de mon capital social, l’expertise juridique, la refonte de mon site web, ma R&D, le recrutement, la production de mon film… j’ai fait le total exact et j’ai investi 87 000 € HT.

Quand les opportunités « tombent du ciel », c’est pas seulement parce qu’on l’a décidé. C’est parce qu’on a engagé l’énergie, le temps et l’argent nécessaires à la réalisation de ce qui est vital pour nous.

Je ne cesse de le dire à mes clients et je le dis ici aussi désormais : n’ayez pas peur d’investir, de voir grand, de créer les conditions et l’écrin pour donner et recevoir ce que vous souhaitez profondément.

Aujourd’hui, ça me permet de pouvoir investir dans les projets d’autres entrepreneurs et de nourrir le cercle vertueux de l’argent qui permet de grandir… en humanité.

 

INTÉGRER

 

Si vous vous demandez comment intégrer ces notions à votre propre expansion business, j’ai créé un nouveau format reprenant les fondamentaux de ma démarche de Haute Couture Cellulaire ©.

À la croisée du branding, du quantique, du luxe et de l’artistique, La Masterclass Le luxe d’être soi se déroulera à Bordeaux en groupe VIP pendant 2 jours, sur 2 sessions exclusives – au choix : Lundi 4 et mardi 5 juin, ou Lundi 2 et mardi 3 juillet.

Si votre entreprise a déjà trouvé sa clientèle et sa visibilité, mais dont le CA est en décalage avec le potentiel inouï que vous savez avoir au fond de vous, vous serez au bon endroit, en belle compagnie.

Nous aborderons de façon pragmatique et inédite l’intuition, la quantique, l’argent, la légitimité… la qualité Vs la quantité. Contactez-moi pour plus d’informations.

À bientôt pour de nouvelles aventures !

RESTONS EN CONTACT
Encore plus d’inspiration chaque mois dans votre boîte mail

A VOIR, A LIRE, A RESSENTIR

A propos de Céline Boura

Mon énergie de pionnière et bâtisseuse me permet depuis 8 ans d’accompagner des entrepreneurs et dirigeants « out of the box » vers leur pleine expansion. Ni coach, ni consultante, mon métier est de vous inspirer pour vous ouvrir les portes du futur. Contactez-moi pour en savoir plus !

7 Commentaires

  • Emmanuelle

    Plus qu’un cycle vertueux, une spirale d’élévation d’âme (d’entrepreneur) qui m’inspire. Just Love!
    Merci Céline pour cet article qui a ouvert en grand mon coeur.

  • Amélie

    Encore un article-bijou ciselé avec amour… Merci Céline <3 Je reçois et j'avance grâce à toi.
    Ce qui est rare est précieux. Et le plus fou, c'est que la rareté nous entoure, nous compose, nous chante. Et c'est ce qui amplifie sa nature.

  • Carole

    Toujours aussi inspirante par l’alignement qui transpire de tes mots.
    Même en n’étant pas entrepreneure,
    je me sens touchée en plein coeur.

    Merci Céline de transmettre ce précieux.

    Carole

    • Céline Boura

      With love, always ! Merci Carole. À bientôt dans ta ville 🙂

  • Carole

    Dans ma ville ? Aurais je l’honneur de t’y rencontrer ? 🙂

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.