70 jours sans réseaux sociaux : une expérience de prospective très instructive

le-plus-aimantPhoto d’Aida Muluneh intitulée « Le Plus Aimant »,
photographe sensationnelle découverte cet été
au Festival Photo de La Gacilly



La prospective est un art.
Et comme toute activité d’artisan et d’artiste,
elle s’appuie sur une vision, sur une excellence,
sur la volonté de réaliser un chef d’œuvre.
– Armand Braun 

 

Le 21 juin dernier, j’ai disparu des radars des réseaux sociaux. Je n’ai pas pris cette décision, elle s’est imposée à moi.

Comme si, ce matin-là, il fallait absolument que je me coupe – temporairement – de cette forme de communication pour laisser la place à autre chose. Quoi, je ne savais pas, mais je n’allais pas tarder à le découvrir…

N’étant pas du genre à occuper la surface du web pour ne rien dire, si je reviens aujourd’hui c’est parce que j’ai beaucoup de choses à vous partager !

Je ne dis pas qu’il faut faire comme moi, car pour quelqu’un qui a bâti tout son business grâce à sa visibilité et sa notoriété en ligne, l’absence de projecteurs peut être décapante.

 

Je me suis mise totalement offline 
parce que j’avais besoin d’aller au-delà de mon image digitale,
de ne pas me contenter de ma belle vitrine
et d’explorer de nouveaux territoires.

 

Et aussi, surtout, parce que je comprends de plus en plus que mon métier c’est de vivre des expériences en dehors des lignes, pour pouvoir ensuite transmettre du contenu, des ouvertures, des perspectives… de façon incarnée, et non théorique.

Eté 2010 : mon premier contrat d’accompagnement avec une start-up m’est servi sur un plateau d’argent et je lance le blog Le luxe d’être soi le 6 septembre.

Été 2017 : Le luxe d’être soi passe donc le Cap majeur des 7 ans.
L’âge de raison… qui permet toutes les folies :)

Ouvrez grand vos écoutilles et faites tomber votre tête dans votre corps.
Car ce que vous allez lire ne figure dans aucun manuel de commerce, ni d’entrepreneuriat, ni de branding. Et pourtant…

 

Pourquoi je me suis déconnectée
tout ce temps.

 

Déjà, une décision qui s’impose par tous vos pores un beau matin, n’est jamais le fruit du hasard. Plutôt la conséquence d’un long processus de maturation… Au cours de ce processus, des lectures, des films, des signes, des rencontres jouent un rôle de révélateur et d’amplificateur de conscience.

Pour ma part, j’éprouvais le besoin viscéral de vivre mon entreprise sans écran interposé, sans likes, sans commentaires, sans filtre entre ce que je vois, ce que je pense et ce que je fais. Essentiel pour ne pas s’enfermer dans sa propre image.

 

Je poste, donc je suis.
Si je ne poste pas, je deviens quoi alors ?

 

La question méritait que je me penche dessus véritablement.

Il m’est souvent arrivé de m’absenter des réseaux sociaux 1 semaine ou 2 parce que j’avais tout simplement besoin de prendre du recul. Le 21 juin, je savais que ça allait être plus long que ça, j’ai donc prévenu ma communauté sur Facebook et Instagram – les 2 réseaux sur lesquels je suis la plus active.

Dans les 15 jours qui ont suivi, chaque jour une personne différente m’a fait part de son étonnement ou de son admiration face à ma décision. « Je pars en exploration », pensais-je intérieurement, mais à ce moment-là je ne savais pas encore le pourquoi du comment.

Par contre, je pressentais que cette exploration serait utile… à beaucoup d’entre vous. Pour vous déculpabiliser et vous autoriser à être encore plus, et encore mieux, vous-même.

Je vous livre ici les 3 déclics-clés qui ont fait office d’accélérateur ces derniers mois, car ils ont été des tournants dans ma façon de voir et penser la notion de prospérité saine et sereine :

  • Le livre Magical Timing ~ L’art de prendre du temps pour soi de Diane Ballonad Rolland, qui a enrichi ma compréhension du silence, de la pleine conscience, de la nécessité de faire passer ses besoins en priorité et de savoir les expliquer avec des mots simples,
  •  
  • L’article Le personal branding c’est du dépouillement, pas du packaging qui m’a autorisée à aller au bout de ce que je ressens et vis de plus en plus fortement : que la véritable communication est une histoire de vibration, bien au-delà des mots,
  •  
  • Le documentaire D’autres mondes qui relate l’expérience chamanique vue et vécue par un occidental, le réalisateur de films Jan Kounen, avec l’appui de nombreux scientifiques à travers le monde, et l’impact sur son travail créatif.

Je vous pose ce contexte parce que d’une part, il peut inspirer votre propre réflexion, et d’autre part il est important pour suivre la Suite de mon cheminement.

Je poste, donc je suis.
Si je ne poste pas, je deviens quoi alors ?

Let’s go !

 

Ce que j’ai vécu pendant
cette longue détox digitale.

 

Déjà, j’ai fini le tournage de mon film qui retrace le parcours intérieur de 4 entrepreneurs sur 9 mois, qui s’intitulera « Le Pas Sage »  : le passage pas sage vers des entreprises qui éclairent le monde.

Les 4 protagonistes se sont rencontrés pour la première fois sur le lieu du dernier tournage, à La Gacilly en Bretagne. Des moments partagés d’une intensité folles…

Et un travail titanesque qui m’attend désormais pour sublimer au montage toute la matière que j’ai filmé depuis octobre 2016, créer une identité musicale sur-mesure et passer en post-production avec une boîte d’audiovisuel quantique.

Sortie prévue en 2018.
Tenez-vous prêts pour Un Voyage inclassable, énigmatique et profondément remuant !

Ensuite, je me suis autorisée à aller beaucoup plus loin dans les expériences que je propose à mes clients, et notamment à travers 2 thématiques inédites et désormais fondamentales dans mon travail :

 

« S’autoriser à gagner beaucoup d’argent »

et

« Le Septième Sens ».

 

C’était avec 2 groupes différents à une semaine d’intervalle, et de là à dire que ces 2 thèmes sont liés, il n’y a qu’un pas que je confirme aujourd’hui.

Pendant mon séminaire estival, j’ai fait passer à mes clients une journée en silence dans les rues de Bordeaux, en pleine conscience guidée et cadrée, après les avoir ancrés dans le présent puis leur avoir fait explorer leur futur dans 10 ans, sous forme de rêve éveillé, sur une musique de Daft Punk.

Le lendemain, je les emmenais à la Cathédrale pour « bâtir leur cathédrale intérieure ». J’ai choisi chaque lieu, chaque repas, chaque ambiance en tant que directrice artistique et éditoriale d’une expérience renversante – dans tous les sens du terme.

Durant ce séjour, c’est bien plus que la magie qui s’est produit : un véritable feu d’artifice de déclics, de révélations, d’évidences bien enfouies devenues soudainement limpides.

Profondeur,
Puissance,
Innovation :

Les portes se sont ouvertes en grand parce que nous n’étions plus dans des concepts intellectuels. Nous étions complètement dans l’interaction entre les cellules et la matière  : « Je fais avec ce que je suis à chaque instant ».

Aujourd’hui plus que jamais, mon moteur c’est de créer de nouveaux espace-temps pour et avec mes clients, de sortir complètement du cadre de ce que je pense qu’on attend de moi pour être beaucoup plus percutante et pertinente… et leur permettre par effet miroir la même chose avec leurs clients, avec leurs projets, avec leurs rêves les plus dingues.

 

Le passage de l’intuition… à la Vision.
C’est ça, le Septième Sens.

 

De là, naturellement, ma nouvelle baseline s’est imposée :
de Connecting your soul to your brand ©
à Connecting the future to your brand ©.

7 ans pour comprendre le passé, prendre ma place dans le présent et ouvrir les portes du futur.

 

Page d'accueil Le luxe d'être soi

Visuel de page d’accueil de mon site Le luxe d’être soi

 

Et c’est avec cette nouvelle vibration que je suis partie fin juillet en Voyage R&D à La Nouvelle Orléans.

Dans les grandes entreprises, il y a des départements R&D – Recherche et Développement – où des personnes sont payées pour penser et créer le futur.

Il ne s’agit pas seulement de flairer les tendances à venir… mais de changer de point de vue, prendre de la hauteur, s’extraire de l’ordinaire pour mieux sentir là où va le monde, et nous avec.

Et pour la bonne santé physique, morale et financière d’une petite entreprise, cette démarche est juste indispensable. Ce que je transmets à mes clients et que je m’appliquais déjà à petite échelle… je l’ai donc traversé en XXL.

Pourquoi La Nouvelle Orléans ?
Une intuition confirmée une fois sur place.

Au carrefour de mon métissage – culture française et créole –, immergée dans l’American Way of Life que j’aime tant – c’était mon 10ème séjour aux US –, j’ai vécu au cœur du cœur d’une ville dont on peut vraiment dire qu’elle a… Une Âme.

 

musicians-new-orleans

Cliquez pour agrandir

 

Seule face à moi-même, en silence hors rencontres fortuites, en jeûnant, sans make up, sans programme établi à l’avance, sans guide touristique, simplement portée par l’élan du coeur et du corps, ma caméra, mes cahiers, mon stylo, et l’ouverture à… ce qui doit arriver.

J’y ai reconnecté cellulairement tous les points de ces 7 dernières années. Là où j’en suis, là où j’amène les autres, pourquoi et comment. Je me suis dépouillée de mes « habits du succès » pour réinterroger ma place, mes fondations, mes perspectives, loin des yeux du monde.

yoga-arbre-new-orleans

Une retraite urbaine deluxe
comme j’ai de plus en plus envie
d’en créer pour et avec mes clients
Bienvenue à l’Horizon 2018 !

street-new-orleans

 

Ce que ça a fait évoluer en moi
et dans mon business.

 

Pendant cette période offline, j’ai pris le temps notamment de penser à toutes les personnes qui font partie de mon écosystème, de mon lectorat, de ma clientèle. Et je me suis attardée sur ce qui pouvait bien creuser de plus en plus le gap entre :

  • Les personnes qui me suivent depuis des années et n’ont toujours aucune idée de ce que je fais ni vends, et celles qui sont convaincues en quelques secondes que je suis la personne qui doit les accompagner
  • Les OVNI qui trouvent mon métier intéressant/intrigant mais n’ont pas besoin d’aller au-delà, et ceux qui ressentent dans tout leur corps que c’est le moment de faire appel à moi
  • Les clients avec qui on avance doucement et sûrement, et ceux avec qui les transformations fulgurantes ont lieu à chaque rdv, entre chaque rdv… et encore longtemps après.

Je prends des cas extrêmes, car il y a tout un tas de nuances entre, mais ces polarités s’accentuent de plus en plus depuis 1 an et je crois que j’ai longtemps cherché une explication rationnelle, là où en fait la réponse n’est que… vibratoire.

La clé, c’est la vitesse du passage de la conscience à la matière :
la capacité à recevoir et renvoyer des informations en quasi-instantané,
sans passer par le filtre du mental.

Le dénominateur commun entre ceux avec qui ça connecte et transforme immédiatement :

 

Ils vivent leur entreprise
avec une dimension chamanique très forte.

 

La plupart n’en ont pas conscience, mais ils le savent au fond d’eux, car c’est là que réside toute leur puissance et leur singularité. Et c’est là que nous nous reconnaissons.

Si ça peut vous rassurer, quand on m’a dit il y a 4 ans que le déchirement intérieur que je traversais était une expérience chamanique, mes poils se sont hérissés, ma mâchoire s’est crispée, tout mon corps s’est raidit : je ne voulais surtout pas entendre parler de ça.

Pourtant, depuis, en me plongeant dans la physique quantique et les neurosciences, j’ai fait des liens évidents et n’ai alors pas eu d’autre choix que de reconnaître que je co-habite avec « cet autre monde » depuis… toujours.

Raison pour laquelle je peux maintenant en parler ici en toute connaissance de cause et de façon pragmatique.

Déjà, le chamanisme n’est pas un métier et n’est pas uniquement un folklore avec tambours, plumes, plantes hallucinogènes et transes en pleine forêt. C’est une prédisposition innée à être en lien avec le monde invisible et à pouvoir aider les autres à Voir :

  • En les éclairant sur le sens de leurs actions
  • En faisant des liens entre les causes d’un événement et ses conséquences
  • En sachant remettre naturellement en ordre et en équilibre des systèmes et des organisations

On ne choisit pas cette voie, elle s’impose à vous, et personne ne vous le dit puisque ça ne fait pas du tout partie de nos références occidentales.

Souvent, ce qui révèle ce don, c’est l’Épreuve – maladie, accident, divorce, décès d’un proche… dans des circonstances tragiques et d’une violence inouïe –, qui marque un point de rupture mentale sans précédent et vous oblige à redéfinir la réalité au-delà de toute notion d’égo.

Mais le parcours initiatique d’ouverture et d’activation dure des années, est extrêmement exigeant, vous oblige à vous isoler pour vous connecter à votre nature la plus profonde et vous interroger sur votre contribution à l’état du monde.

Autant vous dire que quand on a un don comme ça entre les mains et entre les yeux, vous avez l’énorme responsabilité de le mettre au service des autres ET de vous-même. Car c’est une arme à double tranchant qui a le pouvoir de vous foudroyer si vous n’acceptez pas de suivre le chemin.

Par contre, plus vous acceptez d’aller vers votre véritable nature, plus les portes vous sont ouvertes en grand, de façon totalement surprenante et fulgurante.

Quand je parle de « vivre son entreprise avec une dimension chamanique très forte », cela concerne des entrepreneurs et dirigeants experts pointus dans leur domaine – très souvent dans les métiers de la création, de la communication, de l’innovation –, à la fois très bons décisionnaires, gestionnaires et communicants.

Pas de discours ésotérique, pas de business amateur, ils savent ce qu’ils font, le font très bien et se donnent les moyens de leurs ambitions.

Jusqu’ici tout va bien.
D’ailleurs, à priori, à les observer évoluer, il ne leur manque rien.
Ils ont « tout » pour réussir.

 

Ce qu’ils viennent chercher à travers Le luxe d’être soi,
c’est la pleine intégration et expression
de cette dimension invisible et prospective

dans leur business.

 

Car ces personnalités ayant une capacité hors norme à voir au-delà du visible, et donc à se connecter à une autre temporalité – où la distinction passé, présent, futur n’existe pas –, elles ont aussi la responsabilité de conduire les autres vers un futur meilleur.

En fait, pour elles, pour vous peut-être, le futur existe déjà dans le présent, sur d’autres plans vibratoires qu’elles perçoivent mais qu’elles ne savent pas comment gérer.

PRÉCISION MAJEURE : il ne s’agit en aucun cas de prédire l’avenir, mais de faire émerger ses possibles.

Et c’est grâce à tout ce temps de détox digitale que j’ai compris que c’est à cet endroit-là que j’apporte le plus de sens et de valeur à mes clients et à moi-même. J’affine donc ma niche… et j’étoffe mon art.

 

 

Qu’est-ce que la prospective finalement ?

Seulement cette autre compréhension spatio-temporelle du monde, là où le futur ne se prédit pas, ne se calcule pas, ne s’invente pas. Il est simplement à extraire du passé et permettre au présent. Car tout est déjà là.

 

« Faire un meilleur avenir
avec les éléments élargis du passé »,
disait Goethe.

C’est exactement ça.

 

Dans prospective, il y a ce mot que j’adore et qui est la toile de fond de tout mon travail : la perspective. C’est cette perspective sur soi et le monde qui nous entoure qui permet l’accès au Graal : la mémoire du futur.

Aujourd’hui, en conscience de qui je suis dans toute ma spécificité, ma fréquence s’amplifie donc pour m’ouvrir pleinement à construire le Futur avec ceux qui Voient, ceux qui sont là pour :

  • Ne jamais s’endormir sur leurs lauriers – et encore moins sur leurs succès
  • Aller toujours explorer au-delà de ce qui existe pour créer du plus et du mieux
  • Contribuer activement à réveiller et révéler le monde dans lequel on vit
  • S’inscrire sur le long terme avec une vision grand angle.

Raison pour laquelle nous, ma collaboratrice Florence Chauffier et moi-même, sommes de plus en plus pointues sur le profil des personnes que nous choisissons d’accompagner : parce qu’il y a des paliers d’ouverture de conscience à respecter pour libérer pleinement l’intuition, puis la Vision.

Nous ne forçons rien. Nous permettons « juste » le passage vers d’autres niveaux de réalité à ceux qui sont totalement prêts à les vivre et à les intégrer dans leur entreprise… et dans leur vie.

À vous qui vous reconnaissez dans ces lignes, votre croissance ne passe donc plus seulement par une histoire de réseaux sociaux, de clients idéaux, de canal de vente, mais par votre capacité à structurer et amplifier votre Vision et à la mettre au service d’une vie, une entreprise et un monde meilleurs.

« Start, finish and re-start with your Why » : et alors, de nouvelles voies de développement, marketing, communication, que votre mental n’aurait jamais imaginées possibles, s’offriront à vous avec la plus grande évidence.

 

 

Si ce que vous venez de lire vous interpelle, vous parle, vous dit que nous avons quelque chose d’important à faire ensemble, vous êtes les bienvenus à nous contacter. Sachez que nous travaillons désormais uniquement en sur-mesure, en présentiel et en édition limitée.

RAPPEL : il reste de la place pour 2 entrepreneur(e)s confirmé(e)s pour la dernière trans-formation de groupe de 9 mois que je démarre le 28 septembre à Bordeaux, qui aura pour fil d’or « Bâtis la mémoire de ton futur ».

On y travaillera de façon avant-gardiste et haut de gamme sur :

  • L’identité en 5D
  • La résonance client
  • La prospérité quantique
  • Le flow de l’argent
  • Et l'(in)visibilité

L’opportunité est à saisir car ce format n’existera plus en 2018.

Enfin, je vous invite à (re)découvrir ma page Ils deviennent dédiée à 21 pionniers avec lesquels j’ai co-cheminé ces 7 dernières années. J’y ai intégré 5 nouvelles personnalités inspirantes, accompagnées en 2016-2017, qui incarnent pleinement la nouvelle ère du Luxe d’être soi. Enjoy !

 

marjorie-llombart

Marjorie Llombart
Fondatrice de Dessine-moi une carrière
Reconversion professionnelle et solo-entrepreneuriat au féminin

 

corinne-jaillais

Corinne Jaillais
Coordinatrice d’investissements financiers d’envergure

 

katell-bosser

Katell Bosser
Fondatrice de K Etc, l’agence de rédaction
et de Blooming Companies, la permaculture appliquée à la gestion financière

 

olivier-bouleau

Olivier Bouleau
Révélateur de particules lumineuses

 

 

Je vous laisse en compagnie des images, couleurs et vibrations que j’ai pleinement vécues lors de mon séjour à La Nouvelle Orléans. Passez en HD, full screen et casque sur les oreilles.
Bon Voyage !

© Musique : « Truth » – Faada Freddy

 

A VOIR, A LIRE, A RESSENTIR

10 Commentaires

  • Anne-Claire

    Tu as toujours une si belle écriture, une façon de dire les choses qui s’éclaircissent en un coup de baguette magique !
    Ton film m’a fait pleuré par ce regard que tu poses sur la Vie, sur ces scènes que tu as immortalisées avec tant de détails pas si insignifiants que ça. Merci !
    Et Merci d’avoir mis des mots sur le chamanisme. Je comprends beaucoup de choses maintenant. Merci Céline et merci de partager ton expérience. Prends soin de toi

    • Céline Boura

      Merci Anne-Claire de ton commentaire ici. En espérant que nos chemins se recroisent prochainement… À bientôt.

  • veronique

    Quel film! Envoutant 🙂 et pour le meilleur de nous même
    et cette musique…
    « My darkness is shining… » ou comment mettre de la lumière dans l’ombre et de l’ombre dans la lumière. Tissage subtil et délicat qui révèle sa brillance

    Merci à toi

    • Céline Boura

      Chère Véronique, merci à toi ! Le chemin vers le subtil continue en nous et pour nous… Mes pensées t’accompagnent. À bientôt.

  • Vincent BARBEROT (Networkvb)

    Ma Chère Céline,

    Cela fait longtemps que nous nous sommes vus, c’était à Paris pendant le mois d’août. C’est toujours un plaisir de te lire, de te voir évoluer vers ce que tu veux et ce que tu es. Tu donnes toujours de l’inspiration par la beauté de ton écriture.

    Je ne t’oublie pas, nous aurons l’occasion de travailler un jour où l’autre : j’aime ton travail, j’adore ta façon de travailler.

    Affectueusement amical,
    Amicalement affectueux,

    • Céline Boura

      Merci cher Vincent. Merci de ta fidélité et au plaisir d’un prochain échange.

  • Nana fafo

    « Je poste, donc je suis. » ou pas …
    « Si je ne poste pas, je deviens quoi alors ? » je suis aussi, ou pas …
    tout dépend du regard que tu portes sur ce que tu es et sur ce que tu fais.
    J’ai constaté avec étonnement, que je poste ou pas, j’ai toujours autant de visites, ceci m’a confortée dans l’idée que ce support de communication n’est pas l’essentiel, ce qui compte c’est ce que je fais, ce que je vis, ce que j’apprends, et puis ensuite si je le partage ou pas, je suis ou pas sur le net, mais je suis toujours… Au fond, l’important est d’être et surtout être soi.
    Encore un très bel article que tu nous offres là. Merci.
    J’ai beaucoup aimé le « mot de la fin » du film, tellement criant de vérité. Cela va tellement bien avec ce que tu fais.
    J’ai hâte de découvrir Le film …
    Belle semaine
    Nadya alias nana fafo

    • Céline Boura

      Bonjour Nadya, merci pour ce partage. Oui on est, quelque soit l’endroit où l’on se trouve 🙂 Bien à Toi.

  • Bernard.F

    Bonjour Céline, Bonjour Chers lecteurs/acteurs/rices

    J’aime

    « Je poste, donc je suis. » ou pas …« Si je ne poste pas, je deviens quoi alors ? »

    J’irai volontiers vers, « je deviens ce que je suis déjà, depuis toujours » relayant ainsi la pensée de Platon « l’homme n’invente rien, il ne fait que redécouvrir, ce qu’il sait déjà, ce qu’il est » et se déconnecter pendant un moment de tout ce qui nous sépare, ce qui nous distrait de ce que nous sommes en quittant le paraître et le faire pour l’être nous invite à redevenir tout simplement ce que nous sommes, à l’origine : un Génie potentiel !

    Vous pourrez profiter de ces moments déconnectés pour vous reconnecter à vous même et lire « Foutez-vous la Paix » (et commencez à vivre) de Fabrice Vidal, et « Osez l’optimisme » avec Catherine Testa, mais d’abord avec vous même par vous mêmes.

    Avec enthousiasme

    Bernard

    Info complémentaire pour vous entraîner à vous déconnecter de ce qui n’est pas vous, tous les jours.

    https://www.arte.tv/fr/videos/069099-000-A/les-etonnantes-vertus-de-la-meditation/

    • Céline Boura

      Evidences cher Bernard, merci pour ces pistes d’ouverture pour chacun.

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.