Quand le corps et le cœur (re)prennent leur juste place dans le business

corps-coeur-place-business
© Photo Pinterest
Article écrit sur la chanson « Crocodile Go to sleep »

 

Du Grand Art…
la Haute Couture Cellulaire, c’est ça le mot juste.

J’ai réalisé en ouvrant les yeux ce matin la magie extraordinaire
du moment où tu choisis sans en avoir l’air,
en l’espace 
de quelques secondes (vu avec nos yeux),
le morceau de musique entre les centaines que tu connais.

Comme une connexion à un monde mystérieux
où une autre langue existe, et toi, initiée,
tu parles cette langue couramment et naturellement
et tu nous introduis dans un univers d’une autre dimension…

 

Ces quelques lignes m’ont été envoyées par une fidèle cliente au lendemain de mon premier séminaire en Haute Couture Cellulaire © que j’ai animé début janvier. Si vous me suivez depuis quelques mois, vous savez que c’est ainsi que j’ai labellisé mon programme d’accompagnement et formation v.2017.

La « Haute Couture » appliquée au branding, pour moi c’est le sens du Beau et du Vrai, la cohérence sur-mesure entre le visible et l’invisible, la conscience de soi et du monde qui nous entoure, la qualité précise de nos paroles, de nos actions, de nos intentions.

En y ajoutant le terme « Cellulaire », je fais référence à notre dimension quantique, sensitive, à ce qui se vit dans nos corps et nos coeurs, ne se voit pas, ne se justifie pas… à ce souffle de vie qui nous anime et ne demande qu’à se libérer, à s’exprimer à travers notre entreprise.

 

Accepte et valorise
ton évidence

 

J’ai découvert en 2016 que j’avais une prédisposition pour faire se connecter la vibration d’une musique avec la vibration d’une personne ou d’un groupe.

Que la musique que je choisis, toujours au hasard et sans aucun filtre mental, avait cette puissance de dépasser mes mots et de permettre à mes clients, en un très court laps de temps, d’avoir accès à des dimensions d’eux-mêmes « non accessibles en temps normal ».

Avant, cet instinct musical, c’était un truc que je faisais parmi d’autres, sans vraiment en saisir le sens ni l’impact.

C’est devenu un élément clé de ma signature – avec mes clients, dans mon livre, sur chaque page de mon site, à chaque article – parce que savoir choisir une musique qui entre en résonance immédiate avec une personnalité, un contexte, une situation… c’est une porte grande ouverte vers l’âme.

Et c’est exactement là où je veux en venir avec la Haute Couture Cellulaire © : permettre à votre âme, logée dans votre corps et votre cœur, de (re)prendre sa juste place dans le business.

Quand vos impératifs quotidiens vous éloignent de l’essentiel, vous le cherchez vainement partout et chez tous : vous vous épuisez sur des questions de tarifs, de concurrence, de likes, de followers… alors que votre corps et votre cœur ont toutes les réponses pour vous.

Des réponses paisibles… et durables.

Au fil de ces 7 dernières années, j’ai énormément été accompagnée, formée, initiée, pour faire de mon ressenti de folie mon principal outil de travail, d’accomplissement, de croissance dans tous les sens du terme. Mon corps et mon cœur ne me trompent jamais : « they know my way ».

Et c’est pareil pour vous ! C’est devenu si évident pour moi que j’ai envie de vous partager aujourd’hui ces clés qui peuvent considérablement alléger et amplifier le développement de votre business.

Prenez une grande respiration, installez-vous confortablement, cliquez sur le lien musical en début d’article si ce n’est déjà fait, mettez votre casque et débranchez votre mental… c’est parti pour un voyage en Business Class Quantique !

 

Respecte le bon timing

 

Être soi, ce n’est pas une image ni un concept intellectuel : c’est d’abord un ressenti. Cette fluidité qui circule et libère le corps, le coeur et l’âme. Ce sentiment intense d’être là où vous devez être. Quoique vous fassiez à cet instant T.

Être soi, c’est faire corps avec votre vérité. Même, et surtout dans le business.
Quand on touche cela du doigt, effectivement les étoiles s’alignent.

Pourquoi ?

De façon très concrète, votre ADN contient toutes les informations dont vous avez besoin pour vous accomplir dans la quintessence de votre être. Tout le « job », c’est de remonter à votre source : « moi m’aime ».

Et plus vous vous en approchez, plus le monde extérieur se met en 4 pour vous amener les ressources, les personnes, les aides matérielles dont vous avez besoin pour vous réaliser.

Notre culture occidentale nous a coupés de cette reliance innée à notre corps. Ce que je « fais » avec mes clients, c’est leur permettre d’être au plus proche de leurs ressentis (= de leur clarté et leur justesse), pour en faire le repère et le pivot de leur déploiement.

Là où beaucoup d’entrepreneurs et dirigeants s’épuisent à vider toutes leurs cartouches en un temps record, parce que « il faut être rentable, visible, performant », je prône l’observation attentive de toute situation, pour discerner comment agir au bon moment au bon endroit.

 

Résultats :
avec moins de mots,
moins de gestes,
moins d’efforts,
vous décuplez vos gains.

 

Là où vous donnez l’impression d’agir à la vitesse de l’éclair, c’est juste que vous avez suffisamment étudié votre terrain pour y aller au moment opportun.

C’est cette cliente qui écrit son site internet en une semaine. Celle qui est contactée par une maison d’édition pile au moment où elle commence à écrire son livre. Celui à qui se présente le client dont il n’aurait « jamais osé rêvé », un jour seulement après avoir été planté par son plus gros client historique.

Ce « timing divin », c’est ce qui paraît magique en surface et qui est en fait un travail colossal en profondeur. Là où vous pouvez gagner en qualité et en puissance à tous les niveaux de votre développement, c’est en écoutant le timing de la vie. Vous synchroniser avec son flux.

Et ouvrir les vannes pour accueillir l’inattendu.
L’un-attendu.

Positionnez-vous sur votre juste fréquence et le monde va commencer à tourner en votre faveur : je vous conseille à ce stade la lecture des 5 tomes de « Transurfing », LE livre pour comprendre comment se réaliser pleinement grâce aux lois quantiques.

 

Apprends la différence
entre énergie et fréquence

 

Nous voici à un point essentiel pour qualifier votre clientèle, augmenter vos tarifs et monter en gamme avec aisance, sans avoir à faire marche arrière.

La première raison pour laquelle je choisis d’accompagner mes clients, c’est l’effet que leur premier mail me fait dans mon corps. Utopique ? Redoutable.

Au fil du temps, j’ai appris à lire entre les lignes et à faire une vraie différence entre les entrepreneurs qui apprécient ce que je fais, trouvent ça super, sont mi-fascinés, mi-intrigués… et ceux qui sont véritablement prêts à s’investir sur tous les plans pour prendre leur véritable envol.

J’en ai tiré une leçon fondamentale que je vous partage :

Là où on fait le plus de plans sur la comète inutiles, c’est de penser que si des clients, partenaires, collaborateurs partagent notre énergie, c’est-à-dire nos valeurs, notre univers, notre philosophie… ça signifie qu’on va forcément faire du bon business ensemble.

Et bien pas forcément.

Parce que là où vous devez porter votre attention est bien plus subtil  : sur leur niveau de fréquence. C’est-à-dire : là où ils en sont dans leur chemin d’évolution personnelle et professionnelle, leurs réalisations concrètes, leur capacité à oser au-delà de leurs peurs, à s’investir, à investir. À être dans l’action et pas seulement dans l’idéalisation.

Ça s’entend dans les mots choisis, la ponctuation, la respiration, le ton de la voix, mais aussi dans la gestuelle et le regard… et ça a le pouvoir de complètement faire shifter votre vision du mot « commercial ». Vous ne vendez plus. On vous achète.

En étant hyper attentif dès vos premiers contacts au principe de fluidité – vos échanges s’emboîtent naturellement – et de densité – vous sentez du répondant et de la consistance en face –, vous pouvez littéralement faire des sauts quantiques dans votre déploiement.

 

En vous calant sur la bonne fréquence,
vous n’avez plus besoin d’aller au combat.
Tout vient à vous, en temps et en heure.

 

C’est ainsi que j’ai décroché mon premier client grand compte sans avoir à le convaincre ni à négocier quoique que ce soit. Il savait déjà pour moi là où on devait aller. C’est ainsi qu’une cliente, en épurant son agenda et ses contrats, a généré deux fois moins de clients et deux fois plus de CA :

Être plus. Pour faire moins. Et avoir mieux.

 

Fais confiance à l’intrication

 

Intrication : j’adore ce mot. Je l’ai appris et intégré grâce à l’accompagnement de Béatrice Cuvelier dont j’ai parlé dans mon dernier article.

L’intrication quantique – ou enchevêtrement quantique – est un phénomène observé en mécanique quantique dans lequel l’état de deux objets doit être décrit globalement, sans pouvoir séparer un objet de l’autre, bien qu’ils puissent être spatialement séparés.

Soit, businessment parlant : deux personnes ou entités qui s’assemblent pour avancer ensemble, le champ qu’elles co-créent ne pouvant exister l’une sans l’autre – le fameux 1+1=3. Ce qu’elles partagent se passe bien au-delà des mots et au-delà même de la distance spatiale qui les sépare.

Quand vous rencontrez un client, partenaire ou collaborateur potentiel avec qui l’intrication se potentialise, il y a de « l’électricité douce » dans votre corps : ce sont deux énergies qui vibrent sur la même fréquence et savent instinctivement qu’elles ont beaucoup à s’apporter pour construire ensemble un chemin tangible.

Vous ne savez pas totalement ce que vous allez faire ensemble.
Vous ne savez pas comment.
Et ce n’est pas le sujet.

Avec ces personnes, la question de vos tarifs, de vos modalités, n’est qu’un détail matériel qui trouvera sa résolution au bon moment, au bon endroit – très vite en général. Pas de négociation ni stratégie avec ces profils-là. C’est une danse des corps et des cœurs. Vous avancez bien plus vite et bien mieux qu’en « temps normal ».

Il ne s’agit d’ailleurs plus seulement de Business. Il s’agit de Relations qui vous font grandir et font grandir votre business simultanément. Et vous savez quoi ? C’est avec ces personnes que vous faites votre meilleur CA. Que vous êtes étonnamment efficace et créatif.

 

Là où on vient vous chercher parce que vous êtes VOUS.
Pas seulement un nom, pas seulement une expertise.
Vous en tant qu’être humain.
Avec votre singularité, vos imperfections et vos dons.

 

Ayant recentré et propulsé mon business grâce à ces notions ces 12 derniers mois, c’est ce que j’aide mes clients à upgrader désormais.

En sentant là où ils sont pile poil sur leur « tête d’aiguille » – les clients, les projets, les opportunités où ils sont naturellement et puissamment eux-mêmes –, ils replacent leur centre de gravité au bon endroit et gagnent ainsi en évidence, en fluidité et en amplitude dans leur entreprise. Et par effet domino dans leur vie.

Un luxe qui n’a pas de prix : « What money can’t buy ».

 

 

Pour conclure, j’ai simplement envie de vous offrir une phrase que l’on m’a offerte il y a quelques années. Je l’ai détesté cette phrase, mais qu’est-ce qu’elle m’a fait progresser : « Si tu ne te trahis pas, l’autre ne peut pas te trahir ». Ça commence par la fidélité à votre corps et à votre cœur… même, et surtout dans le business. À infuser !

 

 

A propos de Céline Boura

Précurseuse en identité de marque et prospective, créatrice de la Haute Couture Cellulaire ©, j'accompagne les entrepreneurs et décideurs visionnaires à être plus, faire moins et avoir mieux dans leur business. Et dans leur vie. Depuis 2010, plus de 200 entrepreneurs m’ont accordé leur confiance : découvrez l'histoire de 21 d'entre eux ici. J'ose croire que nos battements d'ailes de papillon font avancer le monde vers plus de sens et d'élégance. Contactez-moi pour savoir comment nous pouvons co-cheminer ensemble !

17 Commentaires

  • Aurélie

    Bonjour Céline
    Depuis la mise en ligne de mon site que je me suis offert comme cadeau de Saint Valentin, comme un cadeau à moi-m’aime, tout est là….
    Depuis je me sens « aboutie », je me sens en paix, j’ai l’impression d’être arrivée là où je devais être, un sentiment de « ça y est, je l’ai fait, je suis tranquille, je peux partir… »
    Je pense que tu vois, ou plutôt que tu ressens ce que j’essaie de dire…
    Plénitude, amour, beaucoup d’amour en moi et pour moi….
    Et comme tu le dis : « En vous calant sur la bonne fréquence, vous n’avez plus besoin d’aller au combat. Tout vient à vous, en temps et en heure. »
    Que c’est bon, que c’est doux….
    Et les nouvelles dimensions se mettent en place comme une évidence. Merci Céline <3

    • Céline Boura

      Merci de ton partage Aurélie. C’est quand on accepte l’idée de partir en paix qu’on peut vivre en paix, en déployant pleinement et naturellement son essence… quand toutes les pièces du puzzle sont sous nos yeux. Quel chemin pour se rendre compte que finalement on est le chemin 🙂 Love.

  • Laure

    Ça bouge fortement depuis ce matin, et cet article est tout à fait synchrone 🙂
    Même la première partie où tu parles de musique et de porte de l’âme.

    La musique a toujours été importante dans ma vie et ces dernières années ma tête était trop occupée, je n’avais plus assez d’espace pour en écouter régulièrement comme avant. J’ai mis de côté mes envies de chanter et de jouer des percus.
    Hier soir j’ai eu envie d’en réécouter. C’est arrivée d’un coup. Et aujourd’hui notre rendez vous puis ton article…

    Merci pour ce texte qui résonne tant.

    • Céline Boura

      Bonjour Laure, merci de ton partage, oui la musique a ce pouvoir de réveiller nos mémoires endormies… j’avais vu un documentaire sur l’importance de la musique pour les malades d’Alzheimer, pour réactiver des zones en nous non atteignables « en temps normal ». Une autre façon de se (r)éveiller à qui l’on est et pourquoi nous sommes là ! Que le pas-sage dans lequel tu es te soit doux. A bientôt.

  • Jean Louis Barthelemy

    Bonjour, oui, l’engagement c’est avec soi, l’autre n’est en rien responsable dans un lien de mon manque d’intégrité, et si je m’égare ou me fourvoie, ce n’est pas l’autre que je trompe, c’est moi que je trahis. Chaque jour j’investis mon courage et ma loyauté au service de mon engagement. L’être humain choisi de vivre dans la banalité ou de faire de sa vie un CANTIC…

  • Bernard

    Merci Céline,

    Praticien de l’exercice du « Délire Conscient », j’aime beaucoup la citation de Michel Foucault : « De l’Homme à l’Homme Vrai, le chemin passe par l’Homme Fou ».

    Il n’y a plus à attendre, la mutation a déjà eu lieu. Nous avons rendez-vous avec l’Autre de nous même qui est déjà en nous même.

    Merci Céline d’être déjà de l’autre côté du Miroir à nous attendre en nous tendant la main du coeur: un nouvel art de vivre et d’entreprendre.

    • Céline Boura

      Merci Bernard pour tes éclairages toujours très puissants 🙂

  • Nadia

    Coucou Céline

    Tes articles résonnent toujours autant et je perçois avec subtilité le voyage que tu fais et que tu nous partages avec bienveillance et générosité, à sa juste place là ou tu en es…

    Je continue à laisser mon être rayonner et ressens par moments ces instants de grâce ou « tout est » en toute simplicité.

    C’est effectivement comme tu le décris dans l’article, une recherche personnelle qui demande de s’autoriser à allier business et qui on est.

    Je publie ici le témoignage suite à notre dernier RDV pour témoigner de cette justesse vibratoire que tu as perçu en moi….C’est fulgurant…Ce n’est pas que transmettre un morceau, c’est surtout ta justesse à trouver LE son vibratoire qui me correspond à cet instant T pour basculer vers une contrée cellulaire différente.

    La Musique que tu m’as suggérée a tout de suite envahit les cellules de mon corps que j’ai senti de façon très subtile, mais suffisamment pour que je le remarque en conscience..

    « Quel beau cadeau tu me fais là…..je sors à chaque fois de tes entretiens comme grandie…
    Je me sens chanceuse et heureuse de t’avoir à mes côtés et de me permettre de grandir aussi et de m’envoler vers des contrées de moi m’aime 🙂 »

    Merci de m’inspirer autant et de me guider à me découvrir…

    • Céline Boura

      Merci Nadia pour ce très beau partage… merci de ta confiance. A bientôt sur de nouvelles contrées 🙂

  • Stéphanie

    Je me répète mais chaque fois que je vous lis, je sens que quelque chose se renforce chez moi, se cadre, me remet dans mon alignement… ça circule… qu’est ce que c’est que « ça »… incapable de le dire pour le moment, peut être cette électricité douce…et au final on s’en fiche, ça viendra si ça doit venir 🙂

    Merci pour ces articles pertinents.

    Je me suis acheter le premier tome de Transurfing, à suivre.

  • Isabelle

    Merci Céline pour vos articles si intéressants, et qui apportent de belles pistes de réflexion…je viens de découvrir celui-ci et je le trouve en résonance totale avec ce que vous nous laissez entrevoir, vous aviez d’ailleurs parlé de la douance dans un article plus ancien , de mémoire : https://www.coaching-et-douance.com/2017/02/15/les-personnes-hypersensibles-surdouées-et-le-networking-comment-faire-de-belles-rencontres-professionnelles-qui-donnent-des-ailes-à-vos-projets/

    • Céline Boura

      Bonjour Isabelle, je vous remercie pour cet article qui tombe à point nommé, une mine d’or. Merci beaucoup de ce partage !

Publier un commentaire