Stéphanie Davy,
montrez-moi votre sac à main…

montrez-moi-votre-sac-main-stephanie-davy

© Photo Fulvio Bonavia

 

Savez-vous que votre sac à main parle à votre place ? Que sa forme, sa couleur, sa matière, sa poignée, son volume, renseignent en quelques secondes votre interlocuteur sur votre personnalité, votre état d’esprit et vos valeurs ?

J’invite aujourd’hui Stéphanie Davy, spécialiste de la communication visuelle de la personne et experte sur le sujet du sac à main, pour

 

vous sensibiliser sur ces détails
« qui parlent à votre place »

 

et à vous expliquer comment en faire des atouts au coeur de votre image et identité de marque pour vendre et communiquer avec plus d’aisance et d’authenticité.

Toutes les 2 membres de l’AFIPP (association française des professionnels de l’image), nous partageons une même approche du travail sur l’image avec des méthodes à la fois différentes et complémentaires. Rencontre avec une personnalité exquise et singulière, dont nous avons beaucoup à apprendre !

 

stephanie-davy-iao-image-communication

© Photo Laurence Jarrousse

 

Bonjour Stéphanie !

Vous êtes la fondatrice d’IAO (In & Out) Image et Communication, cabinet de conseil et formation spécialisé dans la communication par l’image de soi.
Pouvez-nous nous en dire plus sur vous et votre métier ?

 

Bonjour Céline ! Notre point commun est l’image, avec une approche différente mais très complémentaire. Ma spécificité, c’est le « profilage ». Attention, rien à voir avec les activités d’un certain « mentalist » !

C’est-à-dire que j’ai développé une méthode de décryptage d’accessoires de mode, qui permet d’identifier rapidement le profil de son interlocuteur. C’est une méthode d’observation assez originale car elle est unique, accessible et très ludique.

 

Aucune école n’enseigne
ce que je propose,
vous devez donc vous demander,
comment j’en suis arrivée là ?
A méthode atypique,
parcours atypique !

 

J’ai démarrée en tant que commerciale dans le tourisme d’affaires, comme représentante en France de réceptifs asiatiques, puis co-créatrice d’un tour opérateur.

Mes différents postes m’ont amenée à rencontrer beaucoup de personnes au niveau international pour négocier, proposer, développer… Il était nécessaire pour moi de décrypter rapidement la personne que j’avais en face de moi pour adapter mon argumentaire, ma négociation, ma force de proposition.

Après un congé parental pour mon deuxième fils, les voyages ne rimaient plus avec mon rôle de maman que je souhaitais vivre de manière complète. J’ai donc fait un bilan de compétences qui m’a amené au conseil en image, que j’ai complété avec 3 UV de psychologie du travail au CNAM, pour avoir une approche globale de la communication par l’image.

J’ai créé mon cabinet de conseil en communication par l’image de soi en 2004, puis c’est d’expérience en expérience que j’en suis venue à développer une méthode que j’utilisais instinctivement, en outil de profilage que je propose aux entreprises pour les aider à décrypter leurs clients.

Ce qui fait que je suis moi ? Je m’efforce de ne pas trop regarder les autres, j’essaie d’avancer en suivant ma propre histoire, mes propres valeurs, j’essaie de ne pas m’éloigner de mon chemin. J’ai aussi appris à dire non à des personnes ou entités qui me faisaient m’éloigner de ce fil conducteur et ce, même dans un contexte économique difficile.

Aujourd’hui mon activité marche bien car l’humain est essentiel pour moi. De ce fait, le bouche à oreille est ma meilleure publicité !

 

Vous êtes principalement formatrice auprès d’enseignes de prêt-à-porter et d’écoles de commerce. Comment abordez-vous ces notions avec 2 publics à priori pas faciles à convaincre ?


Les équipes de vente et étudiants en commerce aiment être surpris, ils sont captivés par mes formations car ils ont envie de travailler et communiquer de manière personnalisée et non robotisée ! Il comprennent vite que ce « jeu » leur sera très utile autant dans leur vie professionnelle que personnelle.

 

Concrètement,
je leur apprends à gagner du temps,
à créer des relations sur-mesure
et à être dans une écoute ultra active

 

Je les sensibilise également au fait que le discours est une chose, mais que leur propre positionnement en est une autre. La congruence est primordiale !

Dans une société où on nous conseille fortement de gommer nos différences et d’entrer dans un moule, je leur propose au contraire de miser sur leur singularité pour mettre en avant leurs atouts !

En effet, à CV égal, je pense qu’on a tout à gagner à valoriser notre unicité. Tous mes collègues ne partagent pas mon opinion… Mais je pense sincèrement que l’avenir de l’entreprise et de la société passe par là.

 

Vous avez développé, entre autres, une méthode incroyable : “Montrez-moi votre sac à main, je vous dirais qui vous êtes”. En quelques secondes et sans même me connaître, vous avez effectivement fait une analyse remarquablement juste de ma personnalité. Pouvez-vous nous expliquer en quoi cela consiste ?


Effectivement, ma méthode surprend beaucoup ! Elle m’est venue à force de travailler avec des équipes de vente. Mon approche était :

 

comment apprendre à cerner
mon client rapidement ?

 

Je me suis d’abord penchée sur son style vestimentaire ; cependant, je me suis vite aperçue que cet indicateur était trop aléatoire, car beaucoup trop de personnes subissent le vêtement professionnel, donc appliquent des règles pour rentrer dans le moule.

Je me suis alors rendue compte que ce n’était pas vraiment le vêtement qui parlait de mes clients, mais leurs accessoires ! Car l’accessoire est beaucoup plus personnel qu’un vêtement, on le choisit plus spontanément. Et plus précisément pour les femmes : leur sac à main !

En effet, les femmes parlent de leur sac à main en des termes très évocateurs : « MON sac », « j’aimerais trouver UN sac qui me corresponde », « mon sac me suit partout » « mon sac renferme tous mes trésors », etc… Le sac à main est pour une femme qui le choisit, son miroir, son image.

La méthode que j’ai développé consiste à observer la matière, la forme, la couleur, les détails du sac à main afin d’en déduire un axe de lecture qui sera ensuite ajouté aux autres items visuels comme l’attitude, la voix, les mots utilisés, les autres accessoires… Ce jeu amène à une déduction de profil de son interlocuteur, qui se révèle être effectivement très proche de sa personnalité, de ses attentes, de son état d’esprit !

Exemple d’actualité : le film sur Margaret Thatcher. Observez ses sacs, ils sont différents mais ont tous un fil conducteur : leur forme et leur matière. Une forme carrée et une matière rigide… Miroir de sa personnalité. De l’observation du sac, va découler un argumentaire ponctué de mots clés correspondant au profil de la cliente.

Pour Margaret Thatcher, les mots clés seront donc tenue, rigueur, mais également : féminité ! Car oui le porté de son sac est un porté poignet ! Si la vendeuse lui parle de tendance, souplesse, ou glamour : la vente est fichue.

 

Notre sac à main est donc « le miroir de notre âme », tout comme tout ce que nous portons, et souvent à notre insu… En quoi faire attention à ces détails constitue-t-il un outil de développement professionnel, quelque soit notre métier finalement ?


Cela permet de personnaliser notre communication en fonction de notre interlocuteur, donc de développer une écoute très active en allant au-delà des apparences. Plus nous nous situons « proche » de notre interlocuteur, plus les mots que nous allons utiliser, le ton de notre voix, nos gestes, vont « coller » et de ce fait, créer un climat de confiance.

Ce climat de confiance est essentiel car il permet de faire tomber le masque, et montrer ce qu’il y a vraiment derrière : notre essence, notre singularité, notre marque personnelle !

 

Aujourd’hui, quelque soit
ce qu’on vend et ce qu’on achète,
nous sommes tous en quête d’authenticité

 

C’est en sachant exprimer qui l’on est à travers notre image que nous pouvons créer des relations de travail qui dépassent les conventions et deviennent plus personnalisées, plus sincères.

 

Le terme “vendre” est donc bien plus riche et profond qu’il n’y paraît. Qu’est-ce qui fait un bon vendeur pour vous finalement (valable aussi bien pour un produit qu’un service, une idée…) ?

La vente a beaucoup évolué ces dernières années car les clients ont beaucoup évolué : nous sommes beaucoup plus informés grâce à internet. Nous sommes donc beaucoup plus exigeants.

L’offre a donc dû s’adapter à cette clientèle mais la relation client, elle, n’a pas évolué en même temps. On se retrouve aujourd’hui avec une offre évolutive mais une attitude face au client qui n’a pas évolué…

 

Ce qui compte aujourd’hui,
c’est d’avoir conscience
qu’on ne vend plus seulement
un produit :
on vend un style de vie,
un état d’esprit

 

Vendre devient : VALORISER ! La vente en magasin et la façon de vendre son expertise, c’est la même chose.

En effet, on met en avant des valeurs, des compétences, un savoir-faire au travers de ce que l’on est et de ce que l’on propose, tout en le rendant accessible à son interlocuteur, en parlant avec des mots qui vont refléter son interlocuteur. 
On valorise son client au travers de son produit, et non pas l’inverse !

De ce fait, un bon vendeur est une personne qui sait parfaitement capter son client : au travers de l’acte de vente, le vendeur doit savoir parler du client, devancer ses attentes, avant de parler du produit. Le produit n’est en fait que l’aboutissement concret de tout ce travail mené en amont. C’est autant une affaire de savoir-faire que de savoir-être.

 

Un conseil à nous à donner pour terminer Stéphanie ?

Restez vous-même, vous attirerez les clients qui vous ressemblent !

 

En savoir + :
Retrouvez Stéphanie Davy sur Viadeo

 

Merci Stéphanie. J’ajoute simplement pour conclure : ne laissez rien au hasard, soignez tous les détails, soyez maître de votre image !

RESTONS EN CONTACT
Encore plus d’inspiration chaque mois dans votre boîte mail

A VOIR, A LIRE, A RESSENTIR

A propos de Céline Boura

Pionnier dans l’âme, visionnaire reconnu dans votre expertise, vous êtes aujourd'hui à un cap majeur de votre développement d'entreprise, à la recherche d’un nouveau souffle et d'une vision grand angle pour mieux asseoir et déployer votre envergure. Fondatrice du Luxe d'être soi depuis 2010 et créatrice de la Haute Couture Cellulaire ©, j'ai à coeur de vous accompagner dans cette démarche avant-gardiste et haut de gamme. Contactez-moi pour savoir comment co-cheminer ensemble !

37 Commentaires

  • Célia

    Profiler de sac à main … j’adore … j’adore surtout cette façon très subtile, limite futile diront certains, tellement féminine d’être efficace.

    Très pro, très juste, parfait … Un grand merci.

    • Céline

      Futile et féminine ?! C’est tout autant valable pour les hommes et surtout dans des occasions où l’enjeu est important (rdv client, signature contrat…) Congruence, cohérence, confiance… c’est dans les détails que ça se vérifie ! Retail is detail 😉

      • Célia

        Non non, je maintiens subtile, futile et féminine … chez moi c est justement un compliment. La futilité c est pour moi le luxe d etre soi … ca fait paraitre plus brillant … sans doute par contraste 🙂

        Blague à part, j ai aimé son développement sur la vente et la relation client, tu t en doutes, j ai aimé qu elle l illustre avec quelque chose de si précieux et accessoire qu un sac. Je l ai trouvée Elle, subtile et efficace … pas le sujet qu elle traite, qui est universel et maintes fois évoqué même si il n est pas mis en oeuvre (congruence) mais la façon qu elle a de l aborder … Subtile et efficace 🙂

        • Célia

          Et je me rends compte que je ne l ai pas assez dit mais je suis évidemment d accord avec tout le reste et admirative de cet article comme d habitude … mais ça c est un postulat comme la cohérence devrait être une évidence et la confiance un principe … Ce témoignage étant congru avec le reste de ta démarche, permets moi justement de n en retenir que ce qui fait son sel au delà de sa valeur 😉

          • Céline

            Merci Célia d’enrichir cet article de ta superbe prose et de ton sens aigü du service client 😉

  • Isabelle

    Merci pour ce partage, c’est un beau témoignage. je partage tout à fait sa vision, se singulariser et ne pas rentrer dans le moule, c’est ce que je fais aussi : pourquoi vouloir être généraliste et plaire au plus grand nombre ? Moi je n’en vois pas l’intérêt. Sinon sur le sac à main en lui-même, j’ai beau avoir plusieurs sacs différents : ils ont tous en commun leur taille, j’ai besoin d’avoir un grand sac, car j’essaie de pallier toujours aux imprévus, mon sac pèse donc 1 tonne !!

    • Céline

      Alors là je vais laisser la profiler décrypter le trait psychologique que révèle un sac qui pèse 1 tonne 😉 Allo Stéphanie ?

      • Stéphanie Davy

        Bonjour à toutes !
        J’en profite pour vous remercier pour tous vos commentaires ultra positifs !
        Je vais répondre à votre question au sujet des sacs qui pèsent « une tonne » :
        Le sac lourd appartient souvent aux femmes qui ont un grand besoin d’être rassurées.
        Si votre sac est rigide, sac porté main, et vos affaires rangées : vous avez le profil de l’organisatrice, de la personne indépendante, qui compte beaucoup sur elle-même avant de compter sur les autres.
        Si votre sac est ultra souple, porté en bandoulière, vos affaires non « rangées », mais toujours les mêmes affaires dans votre sac, vous êtes une femme pour qui la liberté est primordial, vous êtes d’un profil affectif, sensible.

        Evidemment il s’agit d’indices mais il faut toujours les compléter avec les autres items visuels ! 🙂

        • Flo

          Merci Stéphanie de nous répondre. Nous approfondissons notre connaissance par votre biais. Un simple mot : Génial!!!
          Maintenant, je comprends mieux mes derniers coup de coeur pour des sacs souples… ils suivent mes changements!!!

  • Fanny

    j’adore j’adore j’adore!! alors moi qui suit une instable du sac, ça m’intrigue ! J’en ai de toute matière et de tout format…par contre j’y mets toujours les mêmes accessoires..et je viens de penser qu’il n’y a jamais de miroir dans mon sac…cette introspection « maroquinesque » me plait vraiment beaucoup!! )

    • Céline

      Quelle femme n’a pas des dizaines de sacs de toute taille et tout format ?! Mais en y regardant de plus près, c’est souvent le même qu’on utilise… et c’est « comme par hasard » celui qui parle le plus de nous 😉

      • DAVY

        Tout à fait Céline !
        Le fait d’avoir plusieurs types de sacs est très « féminin ». Nous sommes influencées par la mode, par nos envies, par notre état d’esprit, notre humeur…
        Parlez moi de celui que vous mettez le souvent et celui que vous mettez le moins et pourquoi et je vous donnerai quelques indices.

        • Fanny

          alors, celui que je mets le plus souvent est un sac bandoulière en cuir mou (mais qui se tient, je précise, j’ai horreur des sac bandoulière qui perdent leur forme)..moyen de taille mais pratique….dedans j’ai un agenda, un portefeuille, un tout petit porte monnaie (4 cm de long), un stylo, un gloss, un baume à lèvre, ma carte grise, mes clés de maison, mon portable, et ma carte VIP pour aller encourage l’équipe pro de créteil handball ! (allez les gaaarrrsss!) …voilà pour le contenu qui est toujours le même, que je change de sac ou non.

          merci pour votre analyse! c’est génial ce que vous faites! 🙂

  • Flo

    Original & tellement vrai!!! Que ce soit le sac à main ou autre accessoire, je sais que pour moi ils ont tous une histoire à raconter.
    Comme Fanny, j’en ai de toutes les formes, les matières, les couleurs… selon mon humeur, ma tenue et l’envie du jour.
    Je me dis que mon profil est élégance, originalité et en continuel mouvement. En cohérence avec moi!!!
    Cet article me rappelle que nous avons tous des possibilités à développer dans nos secteurs d’activités, que nos expériences quotidiennes (professionnelles et personnelles) sont des sources d’inspiration… « Voyons loin & large » ! Merci Céline de cette rencontre.

    • Céline

      Merci Flo, et il est vrai qu’être conscient de la force et l’impact des détails permet ensuite d’en jouer… d’avoir un style plus personnel, plus affirmé… de se démarquer positivement !

  • Emmanuelle

    Et si on a un sac souple, qui se porte en bandoulière, mais que tout est bien rangé dedans, avec plein de pochettes différentes, ça veut dire quoi ? Je suis curieuse…
    En tout cas, merci pour cet article étonnant et juste.
    Faire attention aux détails extérieurs ou intérieurs (dans le discours par exemple, c’est important).

    • Stéphanie Davy

      D’après ce que vous me décrivez je dirai que vous avez le profil d’une personne qui a besoin de liberté, autonome. Qui aime les découvertes mais des découvertes constructives. Vous semblez aimer la simpicité ou plutôt l’authenticité des choses, dans le rapport à l’autre… Les poches sont elles à l’intérieur ou à l’extérieur ? quelle est la couleur de votre sac ?

      • Emmanuelle

        Ce sont des pochettes non liées au sac que je mets à l’intérieur, et que je peux changer de sac quand je veux.
        Mais j’ai aussi les poches du sac lui-même ! 😉
        Actuellement, mon sac est marron foncé. Avant, j’en portais un gris. Et j’aime aussi le rouge quand j’ai envie de couleur ! J’adore les sacs ! 😉
        Là, j’ai envie d’un cuir couleur beige rose poudré… Un prochain cadeau ?
        Merci de vos réponses en tout cas !

        • Stéphanie Davy

          Ce que vous me décrivez confirme ce que je vous ai écrit précédemment. Vous semblez être pétillante et toujours sincère et vous même !

  • Magaly

    Merci pour cette mise en lumière de cette pièce « maitresse » de notre tenue ! Sauf que pour moi, je n’en ai qu’un ! Toujours le même, que je porte soit à la main, soit en bandoulière, mes affaires plutôt bien rangé dedans, il est de taille moyenne et semi-souple ! Suis-je si étrange ? 🙂

    je me reconnais dans un profil d’organisatrice affective !

    Merci en tout cas pour cet article !

    • Stéphanie Davy

      Vous n’êtes pas étrange, vous êtes vous !
      Au « regard » de ce que vous me decrivez, je dirai que vous êtes plutôt d’humeur constante, réaliste, les pieds sur terre. Ni trop souple, ni pas assez. De quelle couleur est il ? A-t-il des détails particuliers ?

      • Magaly

        Merci !
        Il est noir brillant, deux sangles sur les petits côtés et une petite étiquette dans la même matière et noir sur la anse d’un côté. Est-ce que les couleurs des accessoires a un intérêt ? (Si oui : porte monnaie et petite trousse rouge, le reste noir. )

        J’ai l’impression que vous me connaissez ! Merci pour l’analyse 😉

        • Stéphanie Davy

          Votre sac dit que vous aimez les belles choses, que l’apparence compte. Vous ne vous livrez pas facilement, vous allez plutôt attendre que les autres vous abordent et vous aurez tendance à être sélective dans vos rapports aux autres. Cette approche est un peu votre « armure » 🙂

          • Magaly

            Wouhaou !
            Les personnes qui m’entourent me trouve plutôt ouverte et très sociable, mais c’est vrai que je ne vais pas forcément les aborder facilement !
            Je ne m’étais jamais vu sous cet angle, avec une « armure » !
            Merci pour vos réponses 🙂

  • sybille

    bonsoir, j’arrive du travail et je me suis demandée dans la journée à la suite de la lecture de l’article de ce billet ce que mon sac pouvait dire de moi…en fait je suis un peu effrayée dans le sens où j’amène avec moi en plus des portefeuilles (presque accessoire pour moi) plusieurs bouquins, de quoi écrire, cahiers, stylo et stabilo . Pour sa forme c’est un sac plutot grand de la marque gérard darel,en cuir souple (j’adore) de couleur marron…donc effrayée parce que je me disais que je trimbale tout mon bordel (c’est le mot que j’ai employé dans ma tête)…c’est grave :D…et en plus je suis mal sans ça
    j’adore cet article….
    bisous

    • Stéphanie Davy

      Bonjour Sybille
      votre sac dit de vous que vous semblez être une femme naturelle, spontanée, qui aime l’authenticité. Vous avez des valeurs qui sembleraient être votre « ciment », et c’est surement ce qui vous permet de « structurer » vos intuitions.
      Bonne journée

  • France

    Article intéressant… Il m’offre une nouvelle vision de mon errance des mois passés sans sac à main qui me plaise (une grande première). Je venais de m’installer dans un nouveau pays, dans lequel je me trouvais en plein changements personnels et professionnels.Devant de nouvelles portes, il faut un moment pour décider de sa nouvelle orientation de vie. Heureusement, je me sens désormais bien installée, et viens de trouver un nouveau sac que j’adore!

    • Stéphanie Davy

      Bonjour France
      votre commentaire est très touchant et très parlant !
      Merci !
      Belle journée

  • Anh

    Bravo Stéphanie pour cette approche du sac à main !
    Miroir de notre âme, c’est tout à fait ça…

    Mais, j’ose à peine dire ce qu’il y a dans mon sac….

    j’étais 3 ans auparavant sur des sacs semi-rigide… j’étais directrice de la communication dans un groupement de pharmacie…

    Et maintenant, depuis la naissance de ma fille et la création de ma boîte…. je traîne mon sac ultra souple de taille moyenne en bandoulière, avec un « Bordel » monstrueux où se côtoient dans le désordre : petite trousse de maquillage avec l’essentiel, énorme portefeuille où je mets tout (les papiers obligatoires, les CB, la monnaie, les cartes de fidélité, les cartes de visite, les tickets caisse, les frais….), des mouchoirs, mon iphone qui ne me quitte pas et les écouteurs, mon agenda, des stylos, mes clefs de voiture et de maison, et accessoirement…. des jeux macdo, des cartes pokémon, des lingettes bébé, le portefeuille de mon homme, un prospectus de resto jap, des tickets de métro usagés, et jusqu’à il y a encore 3 semaines… une couche bébé taille 4+… mais ma fille a décidé de devenir propre du jour au lendemain… alors on ne va pas la contredire hein ?

    Enfin voilà, je rejoins Célia sur son commentaire… c’est ça le Luxe d’être soi !!!
    Merci Céline pour ce petit temps de pur bonheur !

    • Stéphanie Davy

      Bonjour Anh
      votre sac ultra souple (et surement ultra grand :)) montre à quel point vous laissez place à votre nature originelle ! Vous lâchez prise pour laisser parler le bonheur, les imprévus, les aventures… de la vie !!
      🙂

      • Anh

        Stéphanie, vos quelques lignes me rendent heureuse, c’est tout à fait ça… un vrai « lâcher prise » pour laisser parler le bonheur.
        En plus de sonder nos âmes à travers nos sacs, vous trouvez les mots justes.
        Merci !

  • Anne Schroeder

    Bonsoir,

    Puis-je obtenir votre analyse sur mon sac de ville : Marque Bash, taille moyen +, forme rectangle en cuir noir souple porté épaule, 2 poches dans la longueur avec fermeture éclair.
    Merci d’avance,
    Bien cordialement.

    • Stéphanie Davy

      Bonjour
      au-delà de votre sac, j’ai presque envie de dire, c’est la manière dont vous le décrivez qui me met sur une piste :
      – vous semblez aimer la fonctionnalité
      – la simplicité
      – citadine dans la tendance mais avec toujours de la discrétion
      – vous semblez avoir un rythme soutenu
      – une communication assez directe.
      Est ce correct ?
      Belle journée 🙂

      • Anne Schroeder

        Bravissimo ! Encore merci. Une excellente continuation 🙂

  • sybille

    Merci Stéphanie de votre votre analyse et du temps que vous nous avez consacré…Et vous, comment est votre sac?;) Bien chaleureusement

  • Lucile

    Merci pour ces informations universelle qui nous font comprendre que « sa tenue » donne une image ou même un cliché aux personnes qui nous voie sans pour autant donner la bonne image enfin , j’espere pour moi car j’ai souvent des sacs « cartables » marrons ,beiges ou gris foncées ce qui me fait pensé au travail, précision, a une personne dure et froide. Votre avis ?
    Merci,

    • Davy

      Bonjour
      Désolée pour ce retard mais je suis en vacances 🙂 néanmoins je suis ravie de répondre à votre question concernant votre sac. Les sac-cartable expriment très souvent une difficulté à séparer vie Perso et pro. Plus précisément : on ramène volontiers sa vie pro chez soi et c’est presque une affirmation de soi. Si ce sac est rigide et anguleux il exprime alors votre carapace c’est à dire que vous auriez tendance à vous « cacher » derrière le travail ?!? 🙂
      Belle journée :))

Publier un commentaire