Conférence TED Chip Conley : Bonheur Intérieur Brut

 

« Pourquoi sommes-nous si obsédés par le Produit Intérieur Brut d’un pays ?
Pourquoi ne nous préoccupons pas de son Bonheur Intérieur Brut ?
Le PIB mesure tout, sauf ce qui vaut le coup d’être vécu »

 

Je vous propose aujourd’hui d’écouter Chip Conley, fondateur de la chaîne hôtelière américaine « Joie de vivre ». Lors de la crise économique post-11 septembre 2001, il est parti au Bhoutan, à la frontière du Tibet, pour comprendre ce qui rendait les gens fondamentalement heureux et en faire un modèle d’entreprise inspirée et inspirante.

Comment répondre aux besoins fondamentaux des personnes avec lesquelles on travaille ?
Comment mesurer leur reconnaissance, leur gratitude, leur amour ?
Ces sentiments sont-ils réellement mesurables ?
Sur quoi s’appuyer pour vérifier que notre business contribue à créer de la richesse humaine ?
Et la richesse humaine est-elle totalement compatible avec la richesse économique ?

Autant de questions auxquelles Chip Conley apporte des réponses éclairées, concrètes et applicables.

 

Extraits :

 

« Nous avons commencé par nous demander : quelles mesures utiliser pour évaluer le sens que donnent nos employés à leur travail, et le lien émotionnel entre nos clients et nous. Nous avons demandé à nos employés s’ils comprennent la mission de notre entreprise et pensent-ils qu’ils y croient, peuvent-ils l’influencer, et pensent-ils que leur travail peut réellement avoir un effet dans ce sens ?

Nous avons demandé à nos clients s’ils ressentent un lien émotionnel avec nous… Miraculeusement, alors que nous posions ces questions, nous nous sommes rendus compte que nous créions plus de loyauté. La loyauté de nos clients est montée en flèche, le turnover de nos employés a chuté à un tiers de la moyenne du marché. Et durant les 5 ans de l’éclatement de la bulle internet, notre taille a triplé »

 

 

« Durant un dîner, j’ai posé au Premier Ministre du Bhoutan une question impertinente. Je lui ai demandé : comment créer et mesurer quelque chose qui s’évapore, autrement dit le bonheur ? Et c’est un homme très sage, il m’a dit : Ecoutez, le but du Bhoutan n’est pas de créer du bonheur. Nous créons les conditions propices à l’émergence du bonheur. Autrement dit, nous créons un habitat pour le bonheur.

 

 

« Le PIB prend en compte tout de la pollution de l’air à la destruction des séquoïas. Mais il ne prend finalement pas en compte la santé de nos enfants ou l’intégrité de nos représentants gouvernementaux.

Ne ressentez-vous pas qu’il est temps de nous mettre à trouver une nouvelle manière de compter, une nouvelle manière d’imaginer ce qui est important pour nous dans la vie ? Il n’est pas nécessaire de choisir entre des employés inspirés et des profits conséquents. On peut avoir les 2. En fait, les employés inspirés aident fréquemment à faire des profits conséquents« .

 

 

Encore une fois, une vidéo qui ouvre des horizons passionnants, parce qu’on oublie encore trop souvent qu’une entreprise, c’est d’abord un maillon d’âmes humaines à gérer. La question qu’on peut se poser, évidemment, c’est de savoir ce qu’elles peuvent en tirer comme bénéfice.

Pourquoi se remettre en question après tout si on a la rentabilité, la performance, la notoriété, la légitimité ? Pourquoi se soucier d’émotions quand on a des équipes qui filent droit et des clients qui reviennent ? Tout simplement pour créer un monde dans lequel il fait bon vivre. Pour tout le monde ! Et cela devient un enjeu majeur… et urgent.

Je vous livre quelques axes de travail !
 

Susciter la passion

 
Etre passionné par son travail n’implique pas forcément l’idylle absolue. Mais la passion donne du sens à ce qu’on fait. Et elle est contagieuse. La clé d’une image de marque réussie n’est pas ce qu’on donne à voir, mais ce qu’on donne à ressentir.
 

Créer de l’engagement

 
Comment cultive-t-on une relation amoureuse ? Mystère, sensualité, intimité : ce sont ces sentiments qu’une entreprise doit susciter pour faire la différence. Créer une relation, au-delà d’une transaction, voilà tout le défi.
 

Construire une légende

 
Quelle est l’histoire de votre entreprise ? Sur quelles convictions repose-t-elle ? Vous connaissez le dicton : « Celui qui ne sait pas d’où il vient ne sait pas où il va ». De ces réponses découlent votre légitimité et votre crédibilité… et le fait que vous ne ressembliez à personne d’autre sur le marché, même si ce dernier est saturé.

RESTONS EN CONTACT
Encore plus d’inspiration chaque mois dans votre boîte mail

A VOIR, A LIRE, A RESSENTIR

A propos de Céline Boura

Mon énergie de pionnière et bâtisseuse me permet depuis 8 ans d’accompagner des entrepreneurs et dirigeants « out of the box » vers leur pleine expansion. Ni coach, ni consultante, mon métier est de vous inspirer pour vous ouvrir les portes du futur. Contactez-moi pour en savoir plus !

8 Commentaires

  • Grave georges

    Wouaaaaaaa !!!!!!!!!!!
    Vraiment, cela fait du bien de lire et d entendre cet homme parler de l entreprise comme il le fait, cela donne du courage a ceux, qui comme moi, croyons que l homme est le coeur de l entreprise, et qu il faut du courage pour faire vivre cette idee au quotidien.
    J etais, de bonne humeur ce matin, mais maintenant je saute de joie… encore MERCI !!!!!!!!!!

    • Céline

      De rien Georges, and welcome back 😉 Merci pour vos commentaires toujours TRES enthousiastes !

  • PENEL

    Ted videos are addicted when you start. They always make you feel much better, more intelligent, they are very inspiring.

    • Céline

      That’s exactly this, and we have so much to learn from them here in France…

  • sibille

    Ceci n est pas du tt pratiqué dans nos entreprises françaises. Bien au contraire, nous sommes tous montés les uns contre les autres espérant favoriser ainsi un esprit de compétition alors qu en réalité cela épuise le personnel et le déprime. Il n y a qu à constater les arrêts maladie concernant les dépressions et le taux de suicide qui grimpe alors que l on en parlait mm pas il y a 20 ans.
    Oui, nous sommes loin de ce modèle qui épanouirait les employés et les ferait se lever le sourire aux lèvres et non traînant les pieds pour « gagner » sa vie.

    • Céline

      Je suis d’accord Sibille, c’est tout un modèle de management qui est à repenser et quand on voit justement les catastrophes humaines qui en découlent, on se dit vraiment que quelque chose ne tourne pas rond et que si cela continue ainsi, nous allons droit dans le mur…

      Cependant des initiatives d’entreprises se mettent en place deci-delà, certaines ont justement la conscience d’esprit de placer l’humain au coeur de leur réussite et Ô miracle : leurs résultats à tous les niveaux n’en sont que meilleurs ! Le challenge est colossal mais il est surtout vital.

    • Céline

      Oui Rebecca j’avais lu cet article sur ton blog, beaucoup de nos préoccupations se rejoignent et je trouve que ta vision sur le patrimoine est passionnante. Merci beaucoup pour ton lien, j’espère que les lecteurs apprécieront 😉

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.