Layticia, artiste de sa vie

layticia-audibert-le-luxe-etre soi

 

« Arrêtez de vous excuser de qui vous êtes,
le simple fait de faire ce que vous faites
est un exemple »

 

C’est avec cette citation de Nelson Mandela que Layticia Audibert m’a expliqué le 1er tableau que j’ai vu d’elle. Je pénétrais sans le savoir dans un univers plein de sens et d’émotions. A l’image de sa personnalité tout en contraste, à la fois terrienne et déroutante. Layticia est directrice juridique d’un cabinet de gestion de fortunes et artiste peintre. Un talent qui a débarqué par hasard dans sa vie, mais qui est bien en train d’en bouleverser le cours…

 

Un talent pour capter le monde
à travers son art,
alimenté par un parcours
de vie très dense

 

Layticia Audibert #2 © Le luxe d'être soi
 

Se décrivant comme anarchiste dans sa façon de penser et d’être, elle commence par étudier le droit, parce qu’elle aurait aimé que les gens n’aient pas besoin de règles pour vivre ensemble. Mais comme il en faut bien pour régir le monde, elle décide de se frotter au droit des affaires qu’elle qualifie comme « moins émotionnel », lui permettant cependant d’assouvir sa soif d’un monde plus juste.

A priori, rien ne prédestinait cette femme de tête à réveiller l’artiste qui sommeillait en elle, si ce n’était une prédisposition certaine pour l’écriture, en tant que journaliste et écrivain à ses heures perdues.

Pourtant, il y a 3 ans, l’enchaînement de plusieurs évènements douloureux l’a littéralement empêché de parler pendant plusieurs semaines, et c’est seulement par la peinture qu’elle a réussi à exprimer le flot d’émotions qui coulait en elle... ses mains se sont mises à peindre intuitivement, comme une évidence qui ne demandait qu’à se déployer.

 
Layticia Audibert #3 © Le luxe d'être soi
 

« Une énorme surprise dans ma vie »

 
Un ami repère son talent. Très vite les demandes affluent, parce que son art s’adresse à tous et met en scène des émotions très fortes à travers l’usage de couleurs vives en aplat ou en jet, de matériaux tels que l’acier ou le verre, de collages et d’assemblages qui en disent long sur l’état de notre monde… Ses toiles s’intitulent par exemple :

« L’avantage d’être sous la pluie c’est qu’on ne voit pas que je pleure »
« Tous les sons naissent du silence »
« Art mais jusqu’aux dents »
« Plus de pleurs que de mâles »
« Vagues à lames, sur le fil du rasoir »
« Il faut toujours se fier à ses impressions »
« De battre mon coeur ne s’est pas arrêter »…

 
Layticia Audibert #4 © Le luxe d'être soi

Layticia Audibert #5 © Le luxe d'être soi
 

Layticia devient une artiste reconnue, expose dans des lieux de prestige à Paris, Nice, Monaco, Saint Paul de Vence, et cet hiver à Saint Barthélemy.

L’arrivée récente d’un agent à ses côtés, risque de la faire très vite accéder à une notoriété internationale, ce qu’elle accueille avec une reconnaissance et une gratitude infinies parce que tout ce qui lui arrive, c’est pour elle « une chance inouïe », qu’elle savoure en appréciant intensément le chemin parcouru.

Sa « poéture » (son terme pour désigner son mélange de poésie et de peinture) lui apporte aujourd’hui énormément de témoignages d’affection de toute part.

 
Layticia Audibert #6 © Le luxe d'être soi
 

« Je reçois de l’amour parce que
j’essaie de poser des questions,
je change peut-être des façons
de penser et de voir le monde »

 

Layticia Audibert #7 © Le luxe d'être soi
 

Amour qu’elle veut continuer à donner et à partager au centuple parce qu’elle considère son art avant tout comme un acte d’amour :

« Un peu de mon amour pour la vie
va chez d’autres personnes, partage leur quotidien.
C’est assez émouvant d’avoir ces bouts de moi
qui s’éparpillent dans le monde et ne m’appartiennent plus »

Pour moi le terme de beauté émotionnelle, prend tout son sens face à un parcours et une philosophie de vie comme celle de Layticia.

C’est ce que j’ai voulu transmettre à travers les photos que j’ai faites d’elle, capter ce « ET » qui vibre en elle : femme de tête et de coeur, directrice juridique sérieuse et artiste pleine de rêves, femme fatale et petite fille émerveillée par la vie, gravité du regard et sourire plein de malice… Parce que c’est finalement en additonant toutes les parties de nous-même, des plus sombres aux plus lumineuses, qu’on arrive au juste équilibre du luxe d’être soi. Layticia le cultive à merveille.

 
Layticia Audibert #8 © Le luxe d'être soi
 

Ton autoportrait en quelques mots ?

JF, 36 ans aujourd’hui jeudi 3 février, cherche à faire de sa vie un art et plus si affinité.

Je me lève chaque matin non pas pour découvrir ce que la vie me réserve, mais pour le créer. Et ce peu importe le vecteur. Même si j’oscille dans différents mondes, ils sont tous liés entre eux car ils correspondent à qui je suis et qui j’aspire à être. Et tous ces mondes concurrent à alimenter l’autre : que ce soit avec mon métier de directrice juridique, d’aspirant écrivain (si je suis éditée un jour), de journaliste ou de peintre.

C’est aussi parce que j’ai les deux pieds dans la « vraie vie », métro-boulot-dodo, que je ne suis pas une artiste dans sa « bulle », que je peux partager des émotions qui ressemblent à celles que nous vivons tous au quotidien et surtout rencontrer les émotions des gens. J’ai aussi une grande soif et une grande curiosité du monde.

 

Ton univers : c’est qui, c’est quoi ?

Mes amis, mes amours, l’art, l’art de vivre.

 

Qu’est-ce qui remplit ton quotidien ?

Le travail, la peinture, les films, les livres, les amis, la fête, les expos, le sport.

 

Qu’est-ce qui t’inspire la beauté ?

L’envie de la perpétuer et de la multiplier.

 

Une attitude pour être heureux ?

Vivre le plus possible dans la gratitude de ce que j’ai déjà et me réjouir le plus possible de la chance d’être en vie tout simplement.

 

Ton moment de bonheur absolu ?

Les moments avec ma famille ; un moment d’intimité entre amis ; être dans les bras d’un homme que j’aime ; sous l’eau avec un masque et un tuba à contempler des poissons multicolores dans une mer chaude ; être en train de peindre ou d’écrire…

 

Un remède pour chasser le stress ou la tristesse ?

Penser aux moments de bonheur et me référer à mon attitude pour être heureuse ci-dessus.

 

Le comble de l’élégance selon toi ?

Être en adéquation avec sa personnalité.

 
Layticia Audibert #9 © Le luxe d'être soi
 

Ton éthique, tu la places où ?

Dans le respect des autres et l’absence autant que possible de jugement.

 

Qu’est-ce qui te fait sourire ?

A peu près tout,  y compris moi-même !

 

Quelle profession, autre que la tienne, aurais-tu aimé pratiquer ?

Pourquoi pas toutes ? Pour répondre à cette question je vais citer Proust : « Le seul véritable voyage ce ne serait pas d’aller vers de nouveaux paysages, mais d’avoir d’autres yeux, de voir l’univers avec les yeux d’un autre, de cent autres, de voir les cents univers que chacun d’eux voit, que chacun d’eux est ».

 

La qualité que tu préfères chez un homme ?

L’intégrité envers soi-même, envers les autres, envers ses rêves.

 

Et chez une femme ?

La même chose que pour les hommes.

 

Ta dernière folie ?

Mon expo à St Barth !

 

Des mots qui font écho en toi  ?

Partage, amour, émotion, amitié, don, joie, enthousiasme, espoir,  sensibilité…

 
Layticia Audibert #10 © Le luxe d'être soi
 

Le luxe d’être soi,
ça signifie quoi pour toi ?
Vivre sa passion.
La passion ne peut se traduire
que dans l’action

 
Et l’ennemi de la passion c’est l’attente, celle d’un résultat. Peu importe la destination, c’est le chemin qui compte et la beauté des paysages que l’on traverse si on sait les regarder.

Si c’était une couleur ? Pourpre.

Un son ? Une sonate de piano ou un larghetto pour violon de Vivaldi.

Une odeur ? « Boudoir » de Vivienne Weestwood.

Un goût ? Le Nutella.

Une sensation ? Une caresse.

Un lieu ? L’étoile du petit prince.

Un film ? « Au-delà de nos rêves ».

Un livre ? « L’ombre du vent » de Carlos Ruiz Zafón, « L’insoutenable légèreté de l’être » de Kundera, « Le crépuscule des idoles » de Friedrich Nietzsche et à peu près tout ce qui se lit.

Une chanson ? « Little Love » de Aaron, « La quête » de Jacques Brel, « Life is wonderful » de Jason Marz… mais c’est très loin d’être exhaustif !

Une personne ? Nelson Mandela. Notamment lorsqu’il cite Henley : « Je suis maître de mon destin, je suis le capitaine de mon âme. »

 

Layticia Audibert #12 © Le luxe d'être soi

 

Découvrez le maginfique travail de Layticia
sur son site www.layticiaaudibert.com
(avec le son, c’est encore mieux…)

 

A VOIR, A LIRE, A RESSENTIR

A propos de Céline Boura

Créatrice de la Haute Couture Cellulaire ©, j’ai à cœur de créer des ponts innovants entre le branding, le quantique, le luxe et l’artistique grâce à des expériences de transformation individuelle et collective, conçues exclusivement sur-mesure et en édition limitée. Les clients du Luxe d’être soi sont des pionniers qui font appel à mes services pour upgrader leur vision et bâtir la mémoire du futur – la leur et celle du monde. Ils deviennent ainsi les passeurs vers une économie qui génère à la fois plus de sens et de croissance. Contactez-moi pour savoir comment nous pouvons co-cheminer ensemble !

32 Commentaires

  • DUCHATELET

    Bravo à Céline pour ce beau portrait etbravo Layticia pour ce que tu fais 😉
    Joyeux Anniversaire !

    • Céline

      Merci Duchatelet et bienvenu ici !!

  • Natacha

    Très beau portrait de Layticia, je suis fière d’être ton amie. Tu m’as mis la pêche pour la journée! Ah et bon anniversaire!! 😉

    • Céline

      Special thanks à toi Natacha de m’avoir présenté une personne si inspirante 🙂

  • Frédéric Bastin

    Magnifique texte créé pour une personne tout aussi magnifique.
    Ce blog est magnifique. Excellente continuation et beaucoup de succès.

    • Céline

      Merci Frederic et merci pour le partage, à très bientôt j’espère 🙂

  • Christian TARRO TOMA

    Que de chemin parcouru en si peu de temps !
    Je me souviens de son exposition au Mécène Café, en décembre 2007, après celle du Man Ray ; C’était de la folie !

    Layticia est une artiste bourrée de talents, qui respire la joie de vivre et croque la vie à pleines dents.
    Elle nous communique une énergie positive et ses oeuvres incisivent expriment la passion et l’équilibre fragile entre la joie et la peine.

    Bisous pour ton anniversaire Layticia

    • Céline

      Merci Christian, j’aurais bien aimé être là en 2007 pour assister à ses débuts et ce n’est pas étonnant que c’était DEJA de la folie !

  • Franrenet

    Merveilleux article qui reflète tout à fait la magnifique amie que je suis fière d’avoir à mes côtés. Ambre

    • Céline

      Chère Ambre, merci pour ton commentaire, who’s next ?!

  • Jean-Claude

    Bel article
    Layticia c ‘est une étoile ,si proche et si inaccessible,;c ‘est pour cela qu elle cite « La quête » et Proust

    • Céline

      Merci Jean-Claude, je suis d’accord avec vous et c’est certainement cela qui la rend magnétique.

  • Lydie

    Céline et Layticia,

    Merci pour ce beau témoignage plein d’énergie et d’amour de la vie !

    • Céline

      Merci my Lydy, en espérant que cela te guide aussi vers ton luxe d’être toi 😉

  • Andree asmar

    Merci Celine. Ton texte est d’une grande valeur, pur concentré d’emotions, très touchant. Tu as donné tout l’honneur à Layticia. Elle le mérite honorablement.
    Je te félicite Layticia J’espère que ton précieux art arrivera un jour au Liban. Grosses bises du Liban.

    • Céline

      Merci beaucoup Andree et vraiment honorée de me savoir lue depuis si loin. A bientôt !

  • Olivier Bresson

    Touchant, émouvant… à son image.
    Merci d’avoir si bien révélé cette admirable personne, artiste, femme au grand coeur…

    et… JOYEUX ANNIVERSAIRE !!!!

    • Céline

      Mais de rien Olivier, ce fut un grand plaisir et encore plus s’il est partagé et qu’il invite chacun à poursuivre sa propre voie, celle qui la rend heureux et pas celle de son voisin !!

  • Jacky Laffont

    Grâce à ce remarquable entretien j’en sais un peu plus au sujet de cette talentueuse et néanmoins intrigante personnalité que j’ai déjà rencontré. Car si l’être humain demeure perfectible, comment peut-on être, à l’image de cette artiste et femme d’affaires, à la fois parfaite et perfectible ? C’est la question que je me pose . Aidez-moi à trouver une réponse !

    • Céline

      Alors là Jacky, c’est Layticia en personne qui saura mieux vous répondre que moi !! La perfection est souvent une perception figée de l’extérieur, quand la perfectibilité est une invitation constante à s’améliorer et se dépasser, donc en gros il n’y a aucun intérêt à être parfait !! Mais plutôt à être soi tout simplement, ce qui est déjà pas si mal, non ?!

    • Layticia

      Mon Cher Jacky,
      Merci infiniment pour ton message. Merci Céline pour ta réponse qui me semble très juste. Je pense que tout est peut être toujours parfait, à sa juste place au moment où il doit l’être, que ce soit dans la joie ou la peine, pour pouvoir vivre un des plus beau cadeau de la vie qui est l’expérience, de soi, du monde. Il s’agit ensuite de vivre ces expérience comme des chances d’apprendre. Tout est donc peut être parfait dans l’instant et perfectible dans l’avenir?
      Affectueusement,
      Layti

  • Layticia

    Merci à Céline pour cet article qui m’a ému aux larmes et à vous tous pour vos messages si beaux. Ce sont vos encouragements, votre existence, qui me donne envie de toujours continuer et de vivre cette expérience pour la partager avec vous. Merci, pour tout.
    Amitiés,
    Layti

  • Catherine

    Bravo pour cet article au titre évocateur, » LE LUXE D’ETRE SOI « j’aime beaucoup chacun des mots qui parcourent la toile….
    Beau mélange d’ames

  • Laurence

    Salut ma belle!!!
    Quel article!!!! Tu y es décrite a la perfection
    …et tes différentes facettes n en facilitent pas
    la tache!!!!
    J en profite pour te souhaiter tout le bonheur
    que tu mérites pour ta 36ieme année .
    A très vite

    • Layticia

      Merci ma toute belle! à vite. Des bisous

  • Chouraqui Serge

    Laytitia est et sait faire circuler l’énergie vitale qui
    circule en elle;elle est dans le partage,l’écoute, la reliance…
    La reliance corporelle n’est pas virtuelle ,partager c’est participer à la vie sociétale,à une chaine humaine.
    Internet favorise virtuellement cette chaine d’union,
    c’est un outil d’échange d’émotions,mais c’est l’oubli
    du contact corporel avec l’autre!
    Etre soi ne doit pas étre un luxe!
    Se construire être soi Laytitia est un modéle dans cette chaîne que nous partageons.

    Continue à nous faire partager ton énergie émotionnelle.

    BIZZZ
    BIZZ…

    • Layticia

      Merci de tout mon coeur Serge, toi qui sait allier mieux que personne l’énergie du corps et de l’esprit et en a fait un art de vivre.
      Je t’embrasse

  • Alex -KinG SkelA-

    Tu avais raison Céline, Layticia est une femme EXTRAORDINAIRE ! Je suis conquis par son univers et complètement sous le charme… 🙂

    Je ne sais pas quoi rajouter de plus tant ce portrait est magnifique à tous points de vue !
    Une véritable Passionnée comme je les aime, décidemment je fais de très belles rencontres sur ce blog.

    MERCI à vous deux pour ce grand moment ! 🙂

    Sincèrement, Alex.

    • Layticia Audibert

      Un grand merci à vous Alex, je suis très touchée par votre enthousiasme., il est communicatif et me fait commencer la journée avec un grand sourire 🙂 Belle journée à vous

      • Céline

        Sacré Alex, tous les matins ou presque je découvre ses nouveaux commentaires tout aussi enthousiastes sur les portraits ou autres articles !!

  • Alex -KinG SkelA-

    MERCI à vous 2, tout le plaisir est pour moi ! 😀

    Je ne remercierai jamais assez Sylvie de m’avoir fait découvrir ce blog incroyable !

    A bientôt amies blogueuses ! 😉

    P.S. : Le tutoiement me va très bien, chère Layticia. 🙂

  • Alex -KinG SkelA-

    En relisant ce superbe portrait de toi Layticia, je me suis rendu compte que Céline y avait mis l’adresse de ton site officiel… je ne l’avais même pas remarqué à la première lecture, SHAME ON ME !!!

    De nature curieuse, je décide donc d’aller y jeter un oeil… un petit clic et là je me prends une GROSSE CLAQUE ! WAAAOOOUUUH !
    … musique de fond très mélancolique (James Blunt ?) comme pour mieux nous plonger dans ton univers. ET cette photo en noir et blanc qui me captive et que je trouve juste SUBLIMISSIME !… j’en reste sans voix pendant un instant, comme hypnotisé…

    Très vite, je me précipite sur ta bio pour en apprendre un peu plus sur toi et je tombe sur cette phrase d’introduction que je trouve magnifique et qui donne le ton : « Faire de l’art ce n’est pas apprendre à nager dans ce monde, c’est apprendre à s’y noyer… » Quelle poésie ! 😀

    Je passe ensuite tout naturellement en section ‘Galerie photo’ pour découvrir tes fameuses toiles. Là encore, je tombe en admiration devant le travail de l’artiste et son originalité également !

    En tant que (modeste) passionné d’Art sous toutes ses formes, je dois dire que tes créations sont saisissantes ! Je ne me risquerais pas à les commenter, ça serait prétentieux de ma part d’essayer d’analyser une de tes oeuvres… et surtout malvenu vu que je suis novice dans le domaine de la peinture contemporaine.
    Donc j’essaie avant-tout de les ressentir et de comprendre dans quel état d’esprit tu pouvais bien te trouver lors de leurs créations.

    Ce que je peux te dire chère Layticia, c’est que je n’avais jamais vu ce genre de peintures auparavant et que certaines me plaisent vraiment beaucoup ! 🙂

    J’ai une affection toute particulière pour « Arabesque », celle en noir et blanc. J’aime ce mélange entre l’artiste et son travail, en l’occurrence « Dommage Collatéral ». Le texte est très fort et j’invite chacun d’entre vous à aller le lire… il me parle à titre personnel et me touche beaucoup.

    Voilà ce que je voulais te dire chère Layticia, il me semblait utile d’apporter ce petit complément d’info sur mon ressenti. 🙂
    Ton univers a accompagné une grande partie de ma soirée/nuit et j’ai passé un très bon moment sur ton site. un GRAND MERCI à toi !

    Talentueuse et multi-facettes, incroyablement belle (OUI, j’ose le dire ! :)) et passionnée par la vie et le monde qui t’entoure… tu as vraiment tout pour plaire ! 😀

    Je te souhaite une grande et longue carrière dans ce domaine, tu le mérites, sincèrement !

    A très bientôt L’ARTISTE ! 😉

    Alex.

Publier un commentaire